Côte d’Ivoire : une coupe dans nos rêves de footeux

Didier Drogba devrait disputer au Brésil son troisième et dernier Mondial (Crédit photo : Jake Brown, Flickr/CC)
Didier Drogba devrait disputer au Brésil son troisième et dernier Mondial (Crédit photo : Jake Brown, Flickr/CC)

Le Mondial 2014 au Brésil , c’est dans quelques jours, et les Eléphants de Didier Drogba seront présents pour essayer de faire mieux que les compétitions précédentes.

Le Mondial 2014 débute dans quelques jours et les supporters de cette équipe de Côte d’Ivoire attendent une prestation à la hauteur de leurs espérances, bien au-dessus de ce que nous sommes habitués à voir. Que pouvons-nous leur demander de plus ? Non, sûrement pas la coupe, nous voulons juste du rêve, un peu de rêve, c’est gratuit alors on se laisse prendre dans nos nuages.

D’aucuns n’auront de cesse de rappeler que l’équipe nationale de Côte d’Ivoire est la plus forte du continent. Sur le papier, les Eléphants paraissent peser bien lourd dans le classement mondial de la FIFA. Mais sur terrain, on ne retrouve pas toujours une équipe digne de ce niveau.

Que peut-on espérer de nos pachydermes ?

Les CAN se sont succédé, les entraîneurs aussi, et pourtant le résultat est toujours le même : la génération Drogba reste toujours stérile de trophée.

On attend les Eléphants à chaque compétition, mais ils sont encore loin derrière. Malgré cela, les supporteurs restent toujours fidèles à leur poste. Ils critiquent, boudent, mais a la fin, le scénario est bien huilé comme un épisode de 24 heures chrono, Jack Bauer ne mourra pas. Et bien, chez nous, on jouera, on suera, et au final, le retour au pays sera sans dame coupe.

Que devons-nous demander de plus après 10 ans passés à supporter cette génération de joueurs à qui dame coupe était promise ? La dot a été même versée prenant les Coupes d’Afrique des nations précédentes, mais l’Eléphant ivre de joie s’en est allé loin, très loin d’elle. Quelle que soit la mariée choisie, de la chaleur du Ghana, aux belles plages de Guinée équatoriale, les Eléphants sont toujours restés égaux à eux-mêmes. Les Eléphants avec leur statut de favoris éternels ne seront jamais égalés sur le continent.

Au Mondial, il faut avoir deux ou trois équipes à supporter, ou être un supporter qui vogue sur les matchs. ¨Pour cette Coupe du monde 2014, nous n’attendons rien de nos pachydermes. Même si, en vérité nous souhaitons revenir la tête haute.

Bring Back Our Second Tour

La parodie du couple Sidi-Lamouchi se poursuit
La parodie du couple Sidy-Lamouchi se poursuit

Nous n’espérons nullement revenir avec dame coupe, sur les bords de la lagune Ebrié. Non pas que nous ne voulons pas soutenir nos Eléphants, nous n’avons pas d’autres choix. Nous souhaitons juste passer le premier tour de cette Coupe du monde 2014.
Oui, nous demandons à la génération Drogba de sortir de cette poule. Que peut-on attendre de mieux? Cette génération doit laisser une trace, et bien en attendant la prochaine CAN, le second tour serait déjà un grand pas dans l’histoire pour le football ivoirien.

Le coupable de ce futur échec des Eléphants est déjà là, à leur côté. Notre coach stagiaire, Sabri Lamouchi, propulsé au sommet de la sélection pleine de talent de Côte d’Ivoire. Cette salade de joueurs qui procure un spectacle et du grand jeu dans les plus grands stades d’Europe.

On ne cessera de le rendre responsable de tous les maux de notre équipe nationale. Les articles le vilipendant sont déjà prêts avant le début de la compétition. Avec la non-sélection de Doumbia Seydou, le buteur d’exception du CSKA Moscou, meilleur buteur du championnat russe, laissé sur le banc, les supporters ont déjà les pieds dans le plat. Peut-être que la chaleur du Brésil ne lui conviendra pas, ce joueur est sûrement habitué au froid de Moscou.

Les plus gentils diront juste qu’il était là lors des précédents échecs des Eléphants et que son absence ne leur fait guère d’effet.
On espère que notre coach stagiaire a plus d’un tour dans son sac. C’est vrai qu’on peut rêver à un peu de magie pour ce mondial. Surtout que les matchs de ce Mondial se dérouleront tard le soir, décalage horaire oblige.

On espère néanmoins que Didier Drogba pourra nous marquer quelques buts, et aussi que Copa Barry, notre gardien d’excellence, pourra nous montrer son talent. Pour le reste, on espère que cette équipe passera le premier tour. Sinon au moins Bring Back Our honnor, nous ne voulons surtout pas entrer dans l’histoire avec des scores légendaires.

La génération Drogba est à en fin de parcours, le moteur est déjà bien usé. Les rêves des supporteurs sont toujours les mêmes, la victoire, et pourquoi pas, la Copa del mondo. Cette Coupe du monde brésilienne sera au moins le jubilé pour plusieurs de nos pachydermes.

Zak le Messager, Mondoblogueur à Abidjan

The following two tabs change content below.
Zak Le Messager
Zak Le Messager est Ivoirien, vivant à Abidjan. Economiste de formation et commercial, je suis un passionné de technologie et un amoureux de JESUS. J'aime également écrire des poèmes et je m'amuse à bloguer sur plusieurs plateformes.

Une réflexion sur « Côte d’Ivoire : une coupe dans nos rêves de footeux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *