Brésil : le métro est prêt… pour la grève

Dans le métro de Sao Paulo, des panneaux indiquent comment se rendre au stade (Crédit photo : Ben Potet)
Dans le métro de Sao Paulo, des panneaux indiquent comment se rendre au stade (Crédit photo : Ben Potet)

Les transports à Sao Paulo ont été l’un des points catalyseurs des protestations de juin 2013. Il s’agissait de lutter contre une augmentation du prix des billets de 7 %. En plus de faire partie du quotidien d’environ 3,5 millions de Paulistanos, le métro sera incontournable pour relier le centre de la ville au stade, plus à l’Est. Néanmoins, une grève pour une durée illimitée vient d’être votée par les syndicats majoritaires réclamant une augmentation… mais pas que !

Quelle fut ma surprise de bon matin lors de mon trajet quotidien en métro d’entendre l’annonce des stations en portugais, puis en anglais (certes avec un accent encore hésitant). Nous y sommes donc !

Le métro, moyen de transport privilégié pour aller au stade

A une semaine du Mondial, les transports se sont mis aux couleurs de la compétition et tentent, tant bien que mal, de guider le touriste dans la jungle de béton. Pas de doute, les chemins pour l’Itaquerão, le stade qui accueillera les matchs, ainsi que pour le FIFA Fan Fest sont indiqués dans toutes les stations. On y est, ça approche !

Le métro sera d’ailleurs le moyen de transport privilégié pour rejoindre le stade. En effet, ce dernier a été installé au beau milieu des quartiers est de la ville, dans un souci foncier, mais aussi de par volonté de recréer de nouvelles centralités au coeur d’une zone qui compte 3,6 millions d’habitants et de nombreux quartiers populaires.

Transports « Padrão FIFA« 

Néanmoins, bien avant ces belles signalisations ou ces annonces en anglais, ce sont les chasubles de certains agents du métro qui interpellent.  « Marre de l’étouffement, du harcèlement et de la corruption. Le métro n’est pas une marchandise« , peut-on lire sur leur dos, écrit blanc sur noir.

IMG_1120[1]
Certains agents du métro arborent des messages anticorruption sur leur chasuble (Crédit photo : Ben Potet)
Marqués par les manifestations de l’an dernier et conscient de la mauvaise qualité des transports publics dans la capitale paulista, les agents protestent pacifiquement pour que cela change.

Le gouvernement de l’Etat au cœur des critiques

Renato, agent de sécurité dans le métro de Sao Paulo, espère ainsi interpeller les usagers et montrer qu’il est de leur côté pour prôner l’amélioration du bien public :

« La mauvaise qualité des transports publics est indigne d’une métropole de 12 millions d’habitants. Pendant que certains touchent des pots-de-vin, les autres perdent des heures dans des transports bondés et peu fiables ».

A travers ces accusations, Renato fait directement référence au scandale qui touche l’administration de l’Etat de Sao Paulo, qui aurait reçu de l’entreprise Siemens quelques gratifications au moment du choix du constructeur des nouvelles lignes de métro et monorail de la capitale.

Dans la soirée du 4 juin, à une semaine du coup d’envoi de la compétition, les syndicats majoritaires ont décidé de se mettre en grève pour une durée indéterminée. Le but ? Réclamer des augmentations de salaire, mais aussi des améliorations dans les conditions de travail.  « Nous exigeons des transports aux normes de la FIFA« ,  indique ainsi la face de la chasuble.

Ben POTET, Observateur à Sao Paulo

 

The following two tabs change content below.
benpotet

benpotet

Mordu de ballon rond depuis tout petit, mon installation à Sao Paulo il y a maintenant 3 ans n’est donc pas seulement le fruit du hasard. Ce mondial, je voulais le vivre sur place pour mieux en connaître les coulisses mais aussi partager ce moment unique avec le peuple auriverde. Mon cœur penche pourtant plutôt pour la France, l’Italie, l’Argentine ou le Chili… Mais je compte sur toi Brasil pour me donner tort et retourner mon maillot.

Une réflexion sur « Brésil : le métro est prêt… pour la grève »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *