Brésil : #VaiTerCopa

DIAPORAMA | Oui, la Coupe du monde aura bien lieu. Même si l’effervescence est moindre que lors des compétitions précédentes,  la compétition commence ce jeudi, dans un Brésil partagé entre passion pour le football et contestations sociales. (Crédit photo : Ben Potet)

Les drapeaux et les décorations auriverdes ont enfin fait leur apparition, les jours de matchs de la Seleção ont été marqués comme fériés – au moins la mi-journée-  et Dilma est intervenue mardi soir pour rappeler que cette Coupe du monde était une chance, qu’elle aura des retombées positives et que chaque année, le budget de l’éducation représente 212 fois celui des investissements fait dans les stades sur les 5 dernières années.

Néanmoins, quand on discute avec les locaux (mis à part les dingues de ballons ronds), le cœur y est moins que pour les éditions précédentes.

A Sao Paulo règne encore cette ambiance pesante liée à la contestation  plus ou moins partagée par tous, mais aussi l’intime anxiété de vouloir laisser une belle image au monde entier lors de cette « si grande opportunité« .

Pas sûr que le chemin de croix pour rejoindre l’Itaquerão ne laisse un souvenir positif aux chanceux ayant un précieux sésame pour voir le match d’ouverture.

Pas de grève ! Ni de contestation !?

A 16 heures mardi, les syndicats majoritaires du métro ont annoncé une reconduction de la grève, finalement suspendue mercredi, le renvoi par le gouverneur de l’Etat de Sao Paulo de 42 grévistes lundi ayant été considéré comme illégal.

Puis à 20h30, l’assemblée générale a voté définitivement une non-reconduction de la grève, ne souhaitant pas faire le jeu des opposants politiques au gouvernement fédéral. Une épine dans le pied en moins pour les organisateurs et les pouvoirs publics.

Le comité #NãoVaiTerCopa (la Coupe du Monde n’aura pas lieu) n’a pas encore lancé d’appel à la manifestation. Mais manifester et créer la confusion près des stades ou des espaces FIFA Fan Fest, est-ce constructif ? Le message sera-t-il bien retransmis dans le monde entier et sera-t-il positif ?

Un Hynme, un coup de génie et la Copa das copas sera lancé

Lors de l’ouverture de la Coupe des Confédérations en juin 2013, les joueurs de la Seleção et le public Cearense de Fortaleza avaient offert un moment de communion émouvant au moment de l’hynme national.

https://www.youtube.com/watch?v=MdEWLplU6QI

Le contexte était quasiment similaire. David Luiz avait même lâché en conférence de presse que même s’ils étaient maintenant « en haut« , les joueurs n’oubliaient pas d’où ils venaient.

Il y a fort à parier qu’après quelques strophes, une accélération, une passe géniale, une frappe chaude, Sao Paulo et les 200 millions de Brésiliens vibreront ensemble. Et ça tombe bien car Neymar est allé se coucher tôt hier soir, telle un bambin un 24 décembre car il est « impatient » et « il faut que ça passe vite« .

NÃO-VAI-TER-COPA
« La coupe du Monde n’aura pas lieu » – « Communiqué, aujourd’hui les bureau sont fermés. Motif: regarder le match du Brésil » – Crédits: http:///www.willtirando.com.br/

Benjamin POTET, Observateur à Sao Paulo, au Brésil

The following two tabs change content below.
benpotet

benpotet

Mordu de ballon rond depuis tout petit, mon installation à Sao Paulo il y a maintenant 3 ans n’est donc pas seulement le fruit du hasard. Ce mondial, je voulais le vivre sur place pour mieux en connaître les coulisses mais aussi partager ce moment unique avec le peuple auriverde. Mon cœur penche pourtant plutôt pour la France, l’Italie, l’Argentine ou le Chili… Mais je compte sur toi Brasil pour me donner tort et retourner mon maillot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *