Quand Samuel Eto’o écrit aux Camerounais pour les rassurer

Quelques heures avant le coup d’envoi du second match du groupe A qui opposera le Cameroun au Mexique vendredi soir à partir de 17h (heure du Cameroun), le capitaine des Lions indomptables Samuel Eto’o a adressé jeudi une lettre à ses supporters. (Crédit photo : Steindy, Wikimedia Commons)

Cette lettre se situe dans un contexte précis. Après une énième affaire des primes qui a retardé leur départ des Lions indomptables pour le Brésil, plusieurs Camerounais ont taxé Samuel Eto’o et ses coéquipiers d’ennemis de la patrie. Certains analystes ont estimé que ce départ retardé pour le Brésil aurait un impact psychologique sur les joueurs Camerounais.

Par ailleurs, après chaque affaire des primes, on observe une division dans la tanière des lions entre différents clans.  Pour toutes ces raisons, plusieurs observateurs pensent que l’équipe de football du Cameroun ne surprendra personne : elle rentrera du Brésil dès la fin du premier tour. Tous ces maux ne sont qu’une « programmation de l’échec » pour paraphraser Jean Bruno Tagne.

« Chers Compatriotes…« 

C’est donc dans ce climat de tension que le capitain Samuel Eto’o s’est fendu de deux missives, publiées jeudi soir sur sa page Facebook. Une manière de s’expliquer, et de rassurer les supporters de son pays.

La lettre (1) de Samuel eto'o. Pris sur sa page facebook.
Une des deux lettres de Samuel Eto’o., publiées  sur sa page facebook.

A travers ce message, Samuel Eto’o a essayé d’expliquer au public camerounais que les actions au sujet des primes n’étaient pas guidées par un intérêt personnel mais par la volonté générale, un combat « légitime« . C’est à dire, selon lui, le « droit de ses coéquipiers à avoir leurs primes pour donner le meilleur d’eux comme toutes les autres sélections« . Pour le meilleur buteur camerounais de tous les temps, ce combat devrait laisser un climat serein aux futures générations de Lions indomptables.

Des Lions « soudés » ?

Face aux différentes inquiétudes du public et des supporters, Samuel Eto’o rassure. Les divisions ne sont plus d’actualité car les joueurs ne peuvent plus tomber dans le piège des « experts du diviser pour mieux régner« . Les Lions sont désormais « soudés » comme un seul homme et prêt à « combattre comme une armée » dixit Samuel Eto’o dans sa lettre.

Pendant les préparations de la Coupe du monde, le capitaine des Lions indomptables annonçait déjà que « quelque chose de grand arrive » parlant de la sérénité du groupe et de l’ambiance fraternelle dans la tanière. Dans cet état d’esprit, les Camerounais ont certainement des raisons de rester optimiste dans ce groupe A.

Ulrich TADAJEU, Mondoblogueur à Dschang

 

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

2 réflexions sur « Quand Samuel Eto’o écrit aux Camerounais pour les rassurer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *