Cote d’Ivoire-Japon : Ambiance à l’Ivoirienne à Dakar

AMBIANCE | Avec qui suivre un match des Éléphants de Côte d’Ivoire si ce n’est avec les Ivoiriens eux-mêmes ? C’est ce que j’ai fais hier à Dakar pour le match d’hier soir entre la Cote d’Ivoire et le Japon. C’est dans un bar-restaurant et boite de nuit que quelques supporteurs Ivoiriens se sont retrouvés pour soutenir, en compagnie d’autres africains, une équipe Ivoiriens très attendue dans cette compétition. (Crédit photo : des Ivoiriens à la fin du match, Mbanyare)

Avant match : Drogba pas titulaire ? « Bien vu Lamouchi… »

Il est minuit passé de quelques minutes et les compositions des deux équipes sont dévoilées par les journalistes, c’est à cet instant que j’arrive avec un ami dans ce bar-restaurant situé au nord de Dakar appelé Top Ten appartenant à un Ivoirien. Un écran géant avait été installé pour l’occasion dans un angle de la cours pour permettre à tous de bien regarder le match.

De

L’absence de Didier Drogba sur la feuille de match était au centre des discussions à mon arrivée. Certains comme Manon disait que «  Lamouchi a fait une erreur de ne pas titulariser Didier, c’est lui le boss comment peut-il le laisser sur le banc ? ». Un autre supporter Ivoirien pensait par contre que : « Lamouchi est un malin, il ne faut pas le négliger, il sait ce qu’il fait. Et puis ce n’est pas mauvais, quand Drogba va rentrer les japonais seront déjà fatigués ».

Tout le monde était excité de voir le match débuter, des charmantes supportrices chantaient pour encourager les Éléphants pendant que d’autres imploraient tous les dieux pour venir en aide à l’équipe Ivoirienne.

Une première mi-temps pleine de frustration

Au début du match l’ambiance était à la sérénité mêlée à l’angoisse. En sirotant mon verre  de « biboche » je pouvais entendre ici et là des commentaires autour de l’équipe Japonaise qui était dominée par les Ivoiriens depuis les quinze premières minutes. J’étais assis près d’un supporter Sénégalais des éléphants nommé Malick, qui me disait à ce propos que  « La Cote d’Ivoire a une grande équipe c’est pourquoi depuis 98 je la supporte. Elle est collective, il y a de très bons joueurs qui ont de l’expérience. Je pense qu’elle pourra aller loin dans cette Coupe du monde »

A peine Malick finissait sa phrase que le Japonais Honda marquait d’une belle frappe et contre toute attente le premier but de ce match, à la 16 e.  La déception était à peine perceptible sur les visages après ce but inattendu.

Un supporter Ivoirien se leva dans la foulée et scanda : «  Comment peuvent-ils le laisser seul à ce niveau ? On ne fait pas ça pendant le Mondial  !» . Tous les supporteurs présents se demandaient comment les Éléphants allaient faire pour recoller au score.

 Très vite l’espoir rejaillit avec les occasions de Yaya Touré, Kalou, Gervinho et Boka (26e 27e 29e et 36e minutes). Malgré cette domination Ivoirienne, l’inquiétude des supporteurs demeurait tant ils savaient l’importance de ce match… Mi-temps

La délivrance en seconde mi-temps

Quelques minutes avant la reprise, je me suis rapproché d’un supporter Ivoirien appelé Dj Arafat Jr, pour avoir ses impressions et ses pronostics pour la suite. Ce dernier pense que «  les Éléphants n’ont pas démérité dans cette première période au contraire ils ont dominé. inch allah on espère qu’ils vont nous délivrer en mettant ce but et même de gagner. On peut les battre»

La deuxième mi-temps était la dernière chance pour les Ivoiriens de rattraper le score, c’est pourquoi les percées de Yaya Touré soulevaient l’assistance qui voyait à chaque montée de balle une occasion de but. La ferveur des supporteurs augmentait au fil des minutes, les bouteilles de bière aussi. Lorsque Didier Drogba a enfilé son chasuble pour partir à l’échauffement, cela a suffit pour booster la confiance de toute la salle et de toute l’équipe Ivoirienne.

Il y avait un supporter Ivoirien avec des cheveux teintés en jaune qui n’arrêtait pas de faire l’Atalakou (éloges) de Didier Drogba : « Tu es le meilleur des meilleurs Didier, aucun adversaire ne t’effraie, aucun ballon ne t’échappe. Didier Drogba rentre et donne-nous la victoire..Didier Drogba »

SAM_0731_640x480

Trois minutes après l’entrée de Drogba à la 61e minute, Wilfried Bony égalise pour la Cote d’Ivoire. 1 but partout. Toute la salle était en liesse, les uns sautaient de joie, d’autres s’embrassaient sans savoir avec qui. L’effet Drogba et la tete Bony venaient de sauver toute la Côte d’Ivoire et l’Afrique.

 4 minutes plus-tard Gervinho scella la victoire des Éléphants en mettant un très bon but de la tête. C’était l’extase, on y croyait pas tellement c’était rapide. La Cote d’Ivoire menait maintenant 2 buts à 1. Incroyable la joie que procure le football ! Après ce but les Ivoiriens n’ont fait que maintenir le rythme qu’ils avaient imprimé durant la seconde période afin de conserver ce très bon score. Les chansons, les danses et autres animaient la salle après cette domination Ivoirienne. Tout le monde y croyait maintenant même si ce n’était pas encore fini.

Le coup de sifflet final de l’arbitre libéra tout le monde, une salve d’applaudissements a accompagné la fin du match en guise d’appréciation et d’encouragement pour la suite de la compétition.

C’était une très bonne soirée Coupe du monde, tous les supporteurs avec qui j’ai parlé à la fin du match,  m’ont affirmé leur conviction de voir cette équipe Ivoirienne aller aussi loin que le Ghana en 2010…. attendons et espérons-le.

Barack NYARE MBA, Mondoblogueur à Dakar

     

The following two tabs change content below.
Barack Nyare Mba
Je suis un jeune Africain, de nationalité gabonaise, j'ai étudié au Sénégal et au Ghana. Je suis titulaire d'un Master 2 Audit et Contrôle de Gestion. La renaissance de l'Afrique passe indubitablement par la prise de conscience des défis de développement. C'est dans cet esprit que je crée ce blog pour partager avec vous mon regard sur l'Afrique en général et le Gabon en particulier. Panafricain je suis, panafricain je resterai.
Barack Nyare Mba

Derniers articles parBarack Nyare Mba (voir tous)

2 réflexions sur « Cote d’Ivoire-Japon : Ambiance à l’Ivoirienne à Dakar »

  1. Félicitations à toute Afrique. Je suis brésilien, j’écris dans ce blog, mais, je serai l’aise quand je verre l’une équipe de l’Afrique au lieu plus haut du podium. Très important, mon peuple, je suis né à Recife, lieu du match, a appuyé les élephants à leur victoire.
    Mr Santana.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *