Carton rouge (injustifié) : les horaires de cette Coupe du monde

BILLET D’HUMEUR | Quoi ? Le match Côte d’Ivoire – Japon se jouait à deux heures du matin ? J’ai beau avoir une affection particulière pour ce pays, j’ai beau admirer la culture multiséculaire nipponne, j’ai beau admirer les geishas et les shoguns, j’ai beau avoir été porté par les mangas durant l’adolescence, mais non, je n’ai pas regardé le Japon jouer à deux heures du matin ! (Crédit photo : Sdo216, Wikimedia Commons)

Le foot c’est quand même un sport injuste, quand on y réfléchit bien. Ses défenseurs les plus farouches disent : « C’est le sport le plus accessible, celui dont la pratique ne nécessite pas de se vider les poches. Le foot c’est l’expression même de la démocratie ». On ne va pas revenir ici sur les salaires qui peuvent varier de un à un million, quelle que soit la devise qu’on choisit. Le foot est injuste, car tout le monde n’y a pas accès. Il s’agit ici du direct à la télé.

On ne va pas non plus revenir sur les droits de retransmission des matchs et des spéculations autour qui feraient passer le CAC40 pour une cour d’école. A chaque Coupe du monde, les prix, que dit-on, les droits (il faut bien embellir les choses) des retransmissions battent leurs propres records.

 Hâlte à la sphéricité de la planète !

Le football est injuste car, pendant cette Coupe du monde, pendant que le Japon en décousait avec la Côte d’Ivoire – perdait 1-2, accessoirement – la moitié des habitants de cette grosse boule bleue dormait du repos du bon semeur. D’où la tentation qu’on pourrait avoir de remettre en cause la sphéricité de la planète qui nous porte, car des gens dorment pendant que le Japon joue. Mais on se gardera bien de sortir de sous le tapis des questions qui en d’autres temps avaient posé quelques soucis à Galilée.

Tout ceci pour dire que la programmation de ce tournoi laisse perplexe.

Jennifer Lopez, les Chinois et six millions d’euros

Tout a commencé par le début de tout : la cérémonie d’ouverture. Qui a débuté à 15h15, heure de Sao Paulo. Mais depuis quand les cérémonies d’ouverture se déroulent en plein après-midi ? Généralement, elles débutent au coucher du soleil. Mais on tempère. Le Brésil c’est le pays de la fiesta, du Carnaval de Rio, de Copacabana ; donc les brésiliens nous préparent quelque chose. « Plus on monte haut, plus les chutes sont rudes », dit un dicton. On a eu droit à vingt cinq minutes montre en main d’un show d’une insipidité indescriptible. Six millions d’euros ça a couté ! Cela fait cher la minute. Donnez ces six millions aux Chinois et ils vous organisent le truc dans l’espace !

Mais il y a eu Jennifer Lopez. Pendant que nous admirions sa plastique en tous points irréprochable, elle empochait au moins la moitié de ces six millions. Pendant qu’elle se trémoussait langoureusement, son banquier devait être en train de compter les pépettes. Désolé, mais on n’a trouvé aucune autre raison décente d’expliquer le navet qu’a été cette cérémonie d’ouverture malgré les sommes engagées.

Nous nous éloignons du sujet.

 Quand la météo s’en mêle…

Le lendemain, Mexique-Cameroun. Programmé à 13 heures, heure de Natal. Maintenant on va débuter un match quand le soleil est au zénith. De mieux en mieux. Les joueurs de ces deux équipes seront cuits à la fin du match, dans les deux sens du terme. Mais le ciel en a décidé autrement en lâchant un véritable déluge avant et pendant le match. Déluge sous lequel l’équipe du Cameroun et le trio arbitral se sont noyés. A Natal, à 14 heures, les projecteurs du stade étaient déjà allumés. Il faisait plus nuit que jour.

Et la nuit dernière, le Japon a joué à deux heures du matin. Heure de Douala. Et a perdu.

The following two tabs change content below.
René Jackson Nkowa
Diplômé de faculté de droit et d'école de commerce, je me passionne pour la communication, le management et l'écriture. Un peu geek sur les bords, j'aborde la vie avec une certaine poésie. Bonne lecture.
René Jackson Nkowa

Derniers articles parRené Jackson Nkowa (voir tous)

Une réflexion sur « Carton rouge (injustifié) : les horaires de cette Coupe du monde »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *