France : les Bleus en ballotage favorable face aux Sud-Américains

Favoris face au Honduras pour leur entrée en lice dans ce mondial 2014 dimanche soir (21h), les Bleus ont également la faveur des pronostics contre les équipes sud-américaines. Tous les voyants sont aux verts pour la bande à DD. Mais le début de la compétition incite à la prudence. (Crédit photo : Warren Rohner, Wikimedia Commons)

Selon un sondage réalisé par le quotidien sportif L’Equipe jeudi 12 juin auprès de 30 joueurs français ayant déjà disputé au moins une Coupe du monde sous le maillot bleu, 90  % d’entre eux estiment les tricolores capables d’accéder aux quarts de finale.

Cela faisait bien longtemps que l’équipe de France n’avait pas fait l’unanimité autour d’elle ! De la part des consultants, journalistes, anciens footballeurs ou supporters, l’horizon semble clairement dégagé pour la bande à DD avant ses grands débuts dans le Mondial brésilien dimanche face au Honduras (21h) à Porto Alegre.

Deschamps, le vrai leader

Les Tricolores surfent sur une vague positive depuis leur barrage retour face à la l’Ukraine au Stade de France le 19 novembre dernier (3-0). Didier Deschamps semble avoir trouvé la bonne alchimie entre les individualités d’un côté, le collectif de l’autre, tout en écartant les états d’âmes personnels. En témoigne la non sélection de Samir Nasri, auteur pourtant d’une excellente saison avec Manchester City mais dont les sautes d’humeur auraient pu mettre en péril le collectif et la vie du groupe.

Les souvenirs nous rappellent que Didier a eu largement raison. Merci DD ! L’état d’esprit, autre notion dont il a également fait sa priorité, est aujourd’hui l’élément moteur de cette dynamique positive. On a pu le constater lors d’une préparation réussie avec des succès probants face à la Norvège (4-0) et la Jamaïque (8-0).

Optimisme mais prudence

Bref, les feux sont aux verts. Mais il serait prématuré d’envoyer cette jeune équipe sans grande expérience collective aux portes des quarts ou des demi-finales avant d’avoir franchi l’obstacle du premier tour. Avant d’éventuels huitièmes de finale, la France devra franchir la marche du Honduras, la Suisse et de l’Équateur. Trois matchs durant lesquels les coéquipiers de « Benzegoal » peuvent s’attendre à souffrir. D’ailleurs, parlons en un peu des ces équipes sud-américaines.

France-Honduras sera une première dans l’histoire du football. Si la dernière victoire des Bleus contre une équipe d’Amérique du Sud en Coupe du monde remonte à juin 2006 face au Brésil (1-0, but de Thierry Henry), les statistiques penchent tout de même en leur faveur. Mais pas de quoi de flamber nan plus.

43 % de victoires en 58 rencontres

Parmi les victoires les plus marquantes, il faut remonter un peu le temps. Évidement, on pense à ce quart de finale mythique à Gadalajara lors du Mondial 1986 au Mexique face au Brésil et ce but libérateur de Luis Fernandez.

Douze années plus tard, la victoire face au Paraguay obtenue dans les prolongations grâce à un but du « Président » – alias Laurent Blanc – en huitième de finale du Mondial 98 est encore présente dans toutes les mémoires. Sans oublier la consécration face au Brésil du grand Ronaldo, le vrai, le 12 juillet 1998 et un doublé de notre Zizou national. Rien que d’y penser, j’en ai encore des frissons. On attendra un peu avant de rêver d’une deuxième étoile.

Revenons à la réalité. Sur les 58 confrontations entre l’équipe de France et les Sud-Américains, les Bleus ont un bilan plutôt positif avec 25 victoires, 15 nuls et 18 défaites.  Les Auriverdes restent la nation que les Tricolores ont le plus souvent joué (15 fois) avec l’Argentine (11 fois), mais également les pays contre lesquels elle a le plus souvent perdu (12 défaites). Face à des sélections de seconde zones – Costa Rica, Equateur, Mexique, Paraguay, Chili, Uruguay, Colombie, Jamaïque et Pérou – les Français possèdent un avantage indéniable avec seulement 4 défaites en 32 rencontres.

Le Honduras, qui se met à rêver d’une première victoire en Coupe du monde tentera surement d’inverser cette tendance. Mais, tant au niveau des statistiques que de son niveau de jeu affichée, la France reste le grand favori. Messieurs, vous avez les cartes en main. A vous de jouer. Faites nous vibrer.

Pierre DUJOL, Observateur de France 24 à Lyon

The following two tabs change content below.
Pierre Dujol

Pierre Dujol

Pigiste et Mondoblogeur pour la Coupe du Monde au Brésil, le pays de la Samba ! Passionné par le foot et la virtuosité des gestes techniques. Et surtout fidèle supporter de l'Olympique Lyonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *