La pensée du jour : « Pauvre Casillas » se disent les Colombiens

La claque reçue par l’Espagne vendredi dernier en a retourné plus d’un. Si en Colombie, on ne s’attendait pas à un tel résultat, c’est surtout un match dans le match qui a été oublié… La pensée du jour par Alexander Martinez à Bogota en Colombie. / Photo Wikimedia

« Nous, les élèves de l’université Nationale de Colombie sommes en train de finir nos études. Il manque des cours, on doit faire des examens et lire des montagnes de livres. Mais on se rencontre à la cantine de l’université pour prendre un pot, bavarder un peu, pronostiquer les résultats et étudier les leçons de phonétique française et d’histoire de Grèce et Rome lorsqu’on voit des matchs du Mondial. « L’équipe Espagnole est vieille et fatiguée. L’âge d’or du football Espagnole est fini », m’avait dit quelqu’un.  Mais jamais je n’aurais imaginé ce résultat presque irréel.

D’autant plus surprenant, que c’est la deuxième fois dans l’histoire de la Coupe du monde que l’Espagne prend une rouste  (en 1950 l’équipe de Brésil l’a battu 6-1 et …) et surtout qu’aucun champion du Monde en titre n’avait jamais débuté en perdant son premier match.

J’ai surtout une pensée pour Iker Casillas… Le gardien espagnol n’était pas loin, avant ce match, d’un record historique. Lors du Mondial 1990, le gardien de but italien Walter Zenga avait battu le record du « clean sheet » (cage inviolée) en évitant de prendre un but pendant  517 minutes.. Jusqu’au match de vendredi, le dernier joueur a avoir inscrit un but au portier espagnol était Rodrigo Millar, joueur chilien qui avait inscrit l’unique but du Chili lors du troisième match de poules. Si Iker Casillas avait gardé sa cage inviolée pendant 85 minutes lors d’Espagne-Pays Bas, il aurait battu ce record. »

alexander-Martinez---colomb

Alexander Martinez est étudiant à l’Université nationale de Bogota en français. Son regard se porte sur l’équipe de Colombie, mais également sur le Portugal et l’Espagne.

 

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *