La réunification de la Belgique passera par le Mondial !

Dans moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, les Diables Rouges vont entrer dans le vif du sujet. Mexico 86 doit toujours être dans la mémoire des « anciens » tandis que pour le plus jeunes, cette qualification pour le Mondial brésilien compte pour une première. Le minimum syndical pour les hommes de Wilmots, ce devrait être une place en quarts de finale… Mais gageons qu’ils puissent parvenir en demi, comme de pense un certain Felipe Scolari, excusez du peu. (Crédit photo : Erik Drost, Wikimedia commons)L’homme – et surtout la femme – de la rue se sentent concernés par cette Coupe du monde brésilienne, dans un pays aux prises avec les problèmes linguistiques, et les formations « des » gouvernements, suite aux élections européennes du 25 mai dernier.  En ce sens, une campagne, ne fusse que footballistique, augmente le rapprochement du peuple.

Bizarrement, le Roi Philippe nomma le grand-chef des nationalistes – paradoxe à la belge, mais le vainqueur des élections en Flandres occupait la pole – afin de l’informer sur les forces en présence pour la formation du gouvernement fédéral. On n’est pas encore sorti de l’auberge !

Le Mondial, échappatoire idéal

Mais alors, il faut bien une échappatoire dans ce monde politique. Car il faut se souvenir aussi qu’au terme du dernier suffrage législatif, il fallu attendre 541 jours pour voir une équipe gouverner.

Qu’à cela ne tienne, les Diables Rouges vont nous faire vivre un mois d’enfer, un mois de souffrances pour les supporters, du moins ils en sont convaincus. A commencer par le Grand Jojo, chanteur ayant déjà stimulé les aînés en 1986, lors du Mondial du Mexique. Il remet le couvert, jugez plutôt :

Stromae aussi est de la partie

Mais bien évidemment, il n’est pas le seul artiste à vouloir profiter de l’aubaine. Notre « Maestro » national se régale avec un air adapté à l’événement, qui d’ailleurs devient l’hymne officiel des Diables:

Afin de supporter réellement nos joueurs, quoi de plus naturel d’écrire une petite bafouille, et de la mettre en musique :

Si après tous ces encouragements nos joueurs ne réussissent pas leur entrée, c’est à ne plus rien y comprendre.

Se souvenir de Mexico…

Vingt-quatre heures après l’entrée en matière des Bleus, et face à une équipe Algérienne ne représentant pas l’Everest, bien qu’il faille toujours se méfier de ces formations, les Diables devront voir rouge, et le supporter – affublé d’une bonne bière – devra « mordre sur sa chique » afin de garder son cœur en état de marche.

En fin de compte, le plus important pour les non-footeux et l’inverse des autres ce n’est pas tellement le résultat final, mais bien la progression et l’adrénaline entourant cet événement. Après Mexico, certains osaient dire que plus jamais on ne verrait cela. Au Japon en 2002, nous nous sommes contentés d’un huitième très discrets, pour terminer neuvième tout comme en 90, en Italie, et 94, aux States. En 1998, en France ce fut encore plus rapide, puisque trois petits matchs et puis s’en vont. Difficile de croire que les Diables réitéreront cette exceptionnelle participation de 1986 à Mexico, durant laquelle ils s’étaient hissés jusqu’en demi-finale.

Ca c'est du belge
(Crédit photo : Robert Génicot)

Tout le monde devant son écran !

Alors oui, le Brésil devrait quelque peu servir à la « réunification » du plus vaillant des peuples de la Gaulle. Si le foot ne devrait servir qu’à cela, je veux bien remettre des crampons. Donc tout un pays devant ses écrans, de toutes tailles, ce mardi sur le coup de 18h. Allez les Diables…

En attendant, les supporters se sont envolés ce dimanche matin à destination de Belo Horizonte, comme le montre ce reportage de RTL-TVI. Et ils espèrent vivre une grand Coupe du monde…

Robert GENICOT, Mondoblogueur en Belgique

The following two tabs change content below.
Robert Genicot
Blogueur d'Europe, blogueur du Monde, curieux mais pas toujours d'accord avec cette Europe, ni ce Monde... Ostende, Belgique, je vous invite... Venez nombreux, vous ne serez pas déçus.

Une réflexion sur « La réunification de la Belgique passera par le Mondial ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *