Le top 10 de l’archétype du supporteur camerounais

Vous les avez peut être croisé, remarqué ou pas… mais qui sont les supporteurs des Lions indomptables ? Danielle Ibohn a identifié les 10 stéréotypes des supporteurs camerounais… (Crédit photo : Facebook Cameroon Football Team)

Nous sommes à quelques heures du deuxième match des miaous*. Rien ne me ferait plaisir qu’un but. Un seul but, même si on perd. M’en fout, je veux un but. Quoi ? Je suis réaliste. Nous sommes de fervents supporters. Nous sommes de fervents fans aussi versatiles qu’une girouette en plein orage.

C’est vrai oh !  La preuve, moi. Nous sommes  20 millions de camerounais et comme lors des précédentes confrontations des chats*, nous sommes 20 millions de coaches. Ce billet est une commande d’un ami. Il souhaite avoir mon expertise de supportrice « fervente ».

Si vous avez des amis camerounais, commencez dès à présent à observer

Au Cameroun, si on devait catégoriser les supporteurs. On le ferait surement suivant un certain ordre. Des plus fêlés au plus plus fêlés. Excusez le superlatif. Mais on est passionné du foot aux pays. Même si nous n’avons pas des stades dignes de grande compétition internationale. Nous quoi ? Comme on dit au pays.

Allez sifflet de coup d’envoi : Voici le Top 10 de l’archétype des supporters camerounais

Supporter-Camerounais-Brazil2014
Must to be in Cameroon lors d’un match @Danielle Ibohn

Au Cameroun, pour mieux regarder un match, il faut être dans les conditions d’un match. Les conditions sine qua non. Les Conditions ? Être toujours plus de 10, à défaut des lieux publics.

En route vers les lieux publics @Danielle Iohn
En route vers les lieux publics même à pied @Danielle Ibohn

Au Cameroun, le supporter est toujours sapé de Vert – Rouge – Jaune. Avant les premières minutes du coup d’envoi, la ville y est peinte en nos couleurs. Il faut absolument éviter le mot perdre dans toute conversation quelconque.

Supporter-Camerounais-Brazil2014
N’essayez même pas de dire perdre @Danielle Ibohn

Au Cameroun, le supporter boit. Tu veux ou tu ne veux pas oh. Tu prends une. En plus les brasseries nationales ont baisse le prix de la bière. Elle coute 300 fcfa. Avec 3000 Fcfa, tu as droit à 10 bières. La brasserie connait ses clients.

Les Brasseries ne sont pas loin @Danielle ibohn
Les Brasseries ne sont pas loin @Danielle ibohn

Au Cameroun, lors des matchs il y a toujours un fan club de… d’un des sélectionnés. La plupart du temps, ça chauffe des l’annonce des 11 entrants. Le match commence dès l’annonce hein ?

Les suporters, supportrices tout le monde y est @Danielle Ibohn
Les supporters, supportrices tout le monde y est @Danielle Ibohn

Au Cameroun, les supporters discutent du onze entrants et prédéfinis ceux qui marqueront ou pas. Par exemple, dans un système de jeu   Nyom y est. c’est sur, les occasions de but passeront par son coté . Alors on prie qu’il soit bien réveillé ce matin-là.

 Au Cameroun, il y a toujours un supporter « N’est-ce pas j’avais dit ». Malheureusement ou heureusement DSS (Dieu seul sait) Personne ne se souvient de sa phrase sauf de celle-là.

Au Cameroun, les supporters en étant en même temps le coach sont aussi des joueurs :

« Mais Tire. Mais Plat du pied. Mais centre. Mais tacle. Mais Court. Mais revient. Mais cadre non de Dieu ! »

Au Cameroun, il y a les supporters « je ne veux pas voir ça ». En fait, à chaque action dangereuse quel que soit le côté (le nôtre ou l’adversaire), il ne veut rien voir. Bizarrement, il la voit toujours.

Au Cameroun, les supporters sont parfois clairvoyants. Je m’explique. Tir cadré, ou pas cadré, corner entrant ou pas, Jeu construit ou pas, tant que ça va vers les goals, C’est le but. Mais but Oh!

 Au Cameroun, il y a toujours le gars qui veut tuer le clairvoyant. Quoi ? Il peut vous filer une crise cardiaque.

Ham…et pour le douzième point. Quoi ? Les supporters sont le douzième joueur.

Au Cameroun, on déteste les arbitres. No care about he does, on déteste d’abord. Il n’est jamais clair et juge très mal le jeu camerounais. Quoi ? C’est vrai. Les arbitres sont des vendus. Imaginez-vous coupe du monde 90, quart de finale contre l’Angleterre. Ce fut la pire des combines, de la triche. Ham… je m’égare.

Allez son’a ponda

Allez les miaou

*PS : Chats , Miaou se dit d’un lion indomptable qui ne voit plus le chemin du but

Lors du dernier match , des lions, j'imagine même pas aujourd'hui
L’ambiance lors du dernier match des lions, j’imagine même pas aujourd’hui

Danielle IBOHN, Mondoblogueuse à Douala

The following two tabs change content below.
Danielle Ibohn
Je suis hypothétiquement barrée... Je dis bien hypothétiquement. Community Manager en herbe, se prenant rarement au sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *