Cameroun et Espagne éliminés ? I’m Happy !

BILLET D’HUMEUR | Mercredi soir, l’Espagne puis le Cameroun ont été éliminés de la Coupe du monde à quelques heures d’intervalle. Le blogueur Marek ABI, qui ne porte pas ces deux équipes dans son coeur, a passé une excellente soirée. (Crédit photo : Marcello Casal Jr, Wikimedia Commons)

I feel so good. D’abord l’Espagne, puis le Cameroun. Je ne pouvais pas rêver mieux comme résultat Je l’avais bien dit avant le début de la compétition.

Il n’était, pour moi,  absolument pas question de supporter ces équipes là, juste venus pour claquer leurs grosses primes sur mes girls brésiliennes (et je suis très jaloux, moi).

Dieu bénisse le Cameroun

3-0 contre le Mexique – même si l’arbitre a décidé de retirer deux buts  4-0 contre la Croatie, et et et, face au Brésil ? 5-0 ? Tout compte fait, nous allons bien rigoler, ça c’est sûr. Et cet entraîneur là aussi, en voilà un autre. Laisser Bedimo sur le banc ? Au profit de qu i? Assou-Ekoto !!! Je répète hein, Assou Ekoto! Non mais on est où là?

 Vous avez le latéral gauche de l’année en Ligue 1. Meilleur passeur de l’Olympique Lyonnais cette saison. Un joueur qui a le même style que Marcelo, qui te dézingue une défense en deux temps trois mouvements, et qui en plus, défend  super bien. Mais vous lui préférez Asso Ekoto ! Ooh ! Déjà, le fait de laisser Kana Biyik à la maison était une terrible erreur, et maintenant ça ? Ooh ! En tout cas, Dieu bénisse le Cameroun.

Les gars, il fallait laisser le Togo passer tranquillement. Je me rappelle encore de ce joli 2-0 qu’on vous avait infligé et que, je ne sais par quelle magouille aviez réussi à faire annuler, et même, à l’emporter 3-0 sur tapis vert. Depuis ce moment, vous êtes rentrés dans ma zone rouge, dans mon collimateur, je vous attendais au carrefour. Et vous m’avez trop bien servi. Trop de « Happiness » dans mon corps.

L’Afrique remercie les Camerounais !

Je connaissais déjà le niveau réel des Lions (in)domptables mais bon, j’étais peut-être le seul à le savoir. Il fallait donc le montrer au monde entier. Et c’est plutôt réussi, non ? Mais bon, les gars, même si vous avez terni l’image du foot africain, souriez, parce qu’au moins, vous avez servi à quelque chose.

Il s’avérait nécessaire, surtout pour nous Africains, de nous distinguer au cours de cette Coupe du monde. Et vous, vous avez réussi à attirer l’attention de par votre manque de cohésion.Parce que ça aussi, ça intéresse les médias hein. Donc, à la télé, on a beaucoup parlé de vous, et par conséquent, grâce à vous, au moins 1 million de citoyens Brésiliens va se rendre compte qu’en réalité, le Cameroun se situe en Afrique, et donc que l’Afrique est un continent et non un pays. Révélation ! Bon, même si ces médias, au gré de leurs humeurs vous baladent au sud, à l’ouest à l’est ou au centre du continent, l’essentiel est déjà assuré.

Bon, celle-là, elle est spécialement pour Papa Eto’o. Papa, je t’en prie, ce n’est pas parce que j’ai dit que vous ne valez rien que tu ne vas pas gifler avec quelques billets si nous nous rencontrons hein. Ah, sinon, quand nous, Africains résidant au Brésil, avons appris que le Cameroun venait, c’était comme si nous avions juste écouté que Samuel Eto’o Fils,  ce monsieur malade de l’obésité financière, arrivait. Qui dans ce monde n’a eu écho du fait que le Monsieur-là change la vie des gens qui le rencontrent ? Ah mais voilà hein, nous le guettons sérieusement. Sinon c’est hein Papa! Vivement qu’on se rencontre pour ce que tu sais là.

Vous n’avez jamais haï une équipe sans raison valable ?

Bien, c’était là mon petit et premier coup de gueule par rapport à la Coupe du monde. Fallait que je les sorte ces mots. J’ai aussi cité l’Espagne dans mon titre, mais bon, ceux-là, c’est juste que je les aime pas, c’est tout. J’ai de la compassion pour mes gars madrilènes mais ça ne suffit pas pour me pousser à supporter cette équipe, que je ne porte pas dans mon cœur, d’où mon immense joie suite à leur élimination.

Je sais que sur ce point, je ne vais pas forcément me faire des amis, mais que celui qui n’a jamais détesté une équipe sans raison valable, et que presque tout le monde adule, me jette la première pierre.

Marek ABI, Mondoblogueur au Brésil

The following two tabs change content below.
mareklloyd
Qui cherche trouve. Mais, le plus dur n'est pas de trouver ce que l'on cherche, mais c'est de supporter ce qu'on a trouvé, puisqu'on l'a cherché!!! ASSUMES TOI.
mareklloyd

Derniers articles parmareklloyd (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *