Alexandre, les Blacks Stars et les paris sportifs

Une Coupe du monde pour certains, c’est l’occasion de voir de grands matchs de football entre les meilleures nations venues des quatres coins du globe. Mais pour d’autres, un Mondial permet de se faire un peu, voire beaucoup d’argent, grâce à des paris sportifs. Rencontre avec un hommes plus attiré par les mises que par les buts. (Crédit photo : Magnus D, Wikimedia Commons)

Dnipropetrovsk en Ukraine, le 17 juin dernier, soir de Ghana-Etats Unis. Alors que je me précipite au Melrose, un petit bar où sont diffusés en intégralité les matchs de la Coupe du monde pour ne pas rater le coup d’envoi de la rencontre, je me fais soudainement aborder par un jeune homme, la quarantaine avec un air plutôt « étrange« .

Nous avons à peine le temps de faire plus amplement connaissance qu’il me harcèle de questions de toutes sortes sur les Blacks Stars. Mais pour quelle raison s’intéresse t-il de la sorte aux coéquipiers d’Andre Ayew ? Comment expliquer cet acharnement, cette envie de savoir tout ou presque sur la sélection ghanéenne ?

Crédit photo : Mamady K.
Alexandre au kiosque loto. Crédit photo : Mamady K.

Après m’être débrouillécomme je peux pour lui fournir les réponses à ses nombreuses questions – comme « penses tu que les Black Stars peuvent battre l’équipe nationale américaine ? » ou « quels sont les points forts et les points faibles de l’équipe ghanéenne ? » – j’en apprends moi aussi un peu plus sur cet étrange et nouveau supporteur ukrainien des Black Stars du Ghana.

100 euros sur la victoire du Ghana

Je découvre tout d’abord qu’il s’appelle Alexandre, passionné de paris sportifs. Voilà qui vient lever en partie le voile sur « le-mystèrieux-Alexandre-supporteur-numéro-un-des-Black-Stars-ne-serait-ce-que-pour-l-occasion« , comme il aime se décrire lui même.

Crédit Photo : Mamady K.
Crédit Photo : Mamady K.

Ensutie, il m’explique avoir misé 1500 grivna – environ 100 euros – un peu plus tôt dans la journée sur la victoire des coéquipiers d’Andre Ayew. Enthousiaste, il m’explique son raisonnement :

« G’ai lu quelque part que les deux dernières fois que ces deux équipes se sont affrontées, les Ghanéens s’en sont toujours bien sortis avec deux victoires dont une en prolongation en 2010, Et puis les Black Stars ont étrillé la Corée du Sud 4-0 lors de leurs dernière sortie. Quand à leurs adversaires, ils sortent d’une victoire difficile face au Nigéria deux 2-1. Je crois vraiment que la sélection américaine n’est pas de taille face aux Black Stars. »

Sans hésiter; le supporteur des sélections africaines qui somnole en moi acquise, plus serrein que jamais à seulement une demie heure du coup d’envoi du match.

Un but américain au bout de trente secondes de jeu…

Un enthousiasme et une serenité qui laisse très rapidement place à une immense déception car les États-Unis vont mener au score en moins d’une minute de jeu par l’intermédiaire du très expérimenté attaquant américain Clint Dempsey.

L’espoir d’un succès des Black Stars ne reviendra qu’à la 82eminute avec une égalisation arrachée par Andre Ayew, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille. Mais le suspense est vite balayé par le second but américain incrit de la tête par John Brooks.

Après ce match intense et plein d’émotionsn Alexandre est  certes un peu déçu par le fait d’avoir perdu gros dans cette rencontre, mais il m’explique que les Ghanéens n’ont pas du tout démérité malgré le résultat final en  leur défaveur. « Ils ont mouillé le maillot, chacun s’est donné à fond. Je crois qu’il y a de l’espoir aussi mince que soit-il pour la suite de la compétion, malgré les affrontements à venirs contre  le Portugal et l’Allemagne » conclut t-iln le visage cependant moins enthousiaste que lors de notre rencontre.

Mamady KEITA, Mondoblogueur et Observateur à Dnipropetrovsk, en Ukraine

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.
keitamamady

Derniers articles parkeitamamady (voir tous)

Une réflexion sur “ Alexandre, les Blacks Stars et les paris sportifs ”

  1. Merci pour cet article 🙂 Alexandre nous prouve que les paris sportifs ne sont pas une science exacte, hélas… Sinon, tous les parieurs seraient riches ! En revanche, il faut éviter de parier sur le résultat d’un match sans bien connaître les forces / faiblesses des équipes, mais également leur expérience et leur historique. A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *