Belgique : 4.000€ pour un camping pourri

COUP DE GUEULE | Tout un pays est derrière son équipe nationale, et plusieurs milliers de supporters ont fait d’énormes sacrifices afin de pouvoir soutenir les joueurs là même où se dispute la Coupe du monde. Rien  de plus normal, si on a vraiment le foot dans la peau. Par contre, devoir débourser plus de 4.000 € pour effectuer le voyage vers le Brésil, et faire du camping, certains ne le digèrent pas.  (Le Devillage concentre les critiques, crédit photo : @pspcommunications)

Bon d’accord, cette somme comprend « aussi » le voyage vers la Mecque du foot, et ce n’est certes pas négligeable. Mais au delà de cette considération, 2.500 € pour le logement dans ce qui devait être le paradis sur place, le fameux « Devillage », sous la houlette de l’Union belge de football, pour finalement être reçus comme « des animaux » : les supporters belges s’insurgent logiquement. Dès l’arrivée sur place, ils ont pu constater que le camping était loin d’être au Top.

Reportage de la chaine web DH.be.

De multiples choses ne fonctionnaient pas, et une semaine après le début des hostilités, on est toujours dans l’enfer, mais pas du jeu. Problèmes d’eau chaude, de nombre de douches, d’hygiène, de danger d’électrocution – et j’en passe – font monter la colère des fans des noir-jaune-rouge.

 

La faute à personne ?

Le bras de fer entre la fédération et les pauvres supporters n’est pas prêt de s’apaiser. Il en revient que l’URBSFA sous-traite l’organisation à une firme néerlandaise, Oranjecamping, et donc ne peut assurer l’entièreté des promesses véhiculées sur la contrat de location des fans. Du coup, les deux camps se renvoient la balle…

Pour tenter d’apaiser les tensions, le responsable de la société sur place Jokko de Wit a proposé une « Happy Hour » sur les bières le soir entre 17 h 30 et 19 h, un ticket de bus pour se rendre à Copacabana et une réduction (permanente) du prix des boissons de 2,25 euros à 2 euros. « Pour la bière, on n’en a pas besoin, elle est moins chère là-bas et meilleure…« , lui ont cependant répondu les supporters.

Certains supporters ont déjà rejoint des hôtels

Le conflit s’enlise, et les jours passant, rien de neuf à l’horizon, si ce n’est qu’une compensation financière de 50 euros par personne et par nuit « devrait » être accordée aux campeurs du Devillage. Ajoutons que plusieurs d’entre-eux ont déjà quitté les lieux, pour se rendre dans des hôtels, sous de meilleures conditions.

Espérons toutefois que la situation s’améliorera, d’autant que les Diables Rouges ne sont pas prêts de revenir en Belgique…


Mondial 2014: état déplorable du camping « Devillage » réservé aux Belges à Rio, sur RTL.be

Robert Genicot, Mondoblogueur à Ostende, Belgique

The following two tabs change content below.
Robert Genicot
Blogueur d'Europe, blogueur du Monde, curieux mais pas toujours d'accord avec cette Europe, ni ce Monde... Ostende, Belgique, je vous invite... Venez nombreux, vous ne serez pas déçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *