Insolite : qui sont les meilleurs animaux-devins du Mondial ?

VU SUR LE NET | Qui ne se souvient pas de Paul le Poulpe, ce céphalopode allemand qui s’était rendu célèbre en prédisant à l’avance les vainqueurs des matchs de la Coupe du monde 2010 ? Depuis l’invertébré est mort, et de nombreux animaux à travers le monde tentent de lui succéder. Avec plus ou moins de succès. (Crédit photo : Tilla & Mbz1, Wikimedia Commons)

Certains animaux peuvent-ils prédire les vainqueurs des matchs de football ? En 2010, le regretté Paul le Poulpe s’était retrouvé sous le feu des projecteurs en parvenant à donner à l’avance la plupart des résultats des rencontres du Mondial sud-africain.

Mais entre-temps, le devin aquatique est décédé, et de nombreux animaux tentent de le remplacer à travers le monde. Avant de savoir sur quelle équipe placer vos économies, petit tour d’horizon des pires et des meilleurs devins pour ce Mondial brésilien.

Big Head, la tortue brésilienne

Big Head a 25 ans, vit dans le sanctuaire pour tortues de Praia do Forte (Brésil) et a été mise à contribution pour cette Coupe du monde dans son pays, comme le montre ce reportage télévisé :

Taux de fiabilité : 50 %. Si Big Head a vu juste pour le premier match de la Seleçao, elle a ensuite prédit une victoire du Mexique face aux hommes de Felipe Scolari. Problème : les deux équipes ont fait match nul (0-0).

Predictaroo, le kangourou australien

Le Mondial avait plutôt bien commencé pour Predictaroo. Depuis le zoo de Beerwah, dans le Queensland, le petit kangourou avait vu le Brésil battre la Croatie, puis les Pays Bas s’imposer face à l’Espagne et enfin le Chili battre l’Australie.

Puis sa crédibilité en a pris un coup quand l’animal a annoncé que le Portugal allait battre l’Allemagne puis, peut-être par excès de chauvinisme, prédit la victoire de l’Australie sur les Pays Bas avant un succès du Japon sur la Grèce…

Taux de fiabilité : 50 %. Une statistique qui peut fait douter des talents divinatoires du petit marsupial…

Madame Shiva, le cochon d’Inde suisse

Plus petit que son collègue australien, Madame Shiva est le devin auquel les Suisses ont décidé de faire confiance. Pour les débuts de la Nati, le rongeur a vu juste en estimant que l’équipe helvète allait s’imposer face à l’Equateur.

De nouveau consultée pour le deuxième match de la Suisse contre la France vendredi, elle voit son équipe s’imposer pour la seconde fois d’affilée. Une mauvaise nouvelle pour les supporters français ?

Taux de fiabilité : pour le moment, Madame Shiva a eu raison avec sa prédiction sur Suisse-Equateur. Mais il faudra plus d’un match pour savoir si les pronostics du rongeur sont fiables.

Shaheen, le dromadaire émirati

Après les premières prédictions de Shaheen, beaucoup se sont dit qu’il était , le successeur de Paul le Poulpe. En effet, le dromadaire vivant aux Emirats Arabes Unis avait deviné les bons résultats pour les rencontres Brésil-Croatie, Pays Bas-Espagne, Italie-Angleterre et Argentine-Bosnie.

Les choses se sont finalement gâtées lors du match Portugal-Allemagne, puisque le camélidé s’attendait à une victoire des coéquipiers de Cristiano Ronaldo… finalement balayés 4-0 par la Nationalmannschaft. Puis Shaheen s’est de nouveau trompé lors du match Belgique-Algérie, prédisant un succès des Fennecs…

Taux de fiabilité : 70 %. Depuis ses mauvaises prédictions, Shaheen à de nouveau vu juste pour le match Brésil-Mexique, prédisant la victoire de la Seleçao.

Nelly, l’éléphante allemande

Nelly est une habituée des prédictions : depuis 2006, elle a pris l’habitude d’envoyer un ballon dans le but surmonté du drapeau ou de l’écusson de son équipe favorite. En 2013, elle avait annoncé à l’avance la victoire du Bayern Munich en finale de la Ligue des champions. Pour la Coupe du monde, c’est donc tout logiquement que les Allemands ont tourné leurs regard vers le zoo d’Hodenhagen pour lui demander son avis.

Pour le Mondial, l’éléphant a déjà vu juste en voyant l’Allemagne contre le Portugal. Elle a ensuite prédit que les joueurs de Joachim Löw allait s’incliner face au Ghana, qui a pourtant bien mal débuté son Mondial après son revers contre le Etats-Unis (1-2). Nelly aura-t-elle juste pour cette nouvelle prédiction ? Réponse samedi.

Taux de fiabilité : entre la Coupe du monde féminine de football en 2006, celle des hommes en 2010 et l’Euro 2012, Nelly a déjà 30 bons résultats sur 33, soit un taux de fiabilité de… 90 % ! L’éléphante semble donc être l’animal qui maîtrise le mieux les arts divinatoires.

Mais aussi…

Et si le meilleur devin de cette Coupe du monde était non pas un animal mais… un être humain ? Le Wall Street Journal, repris par le site français Slate, révèle ainsi qu’un certain Lee Young-pyo, ancien joueur de football sud-coréen, se serait révélé particulièrement bon pour prédire certains scores du Mondial brésilien.

Il aurait ainsi prévu la défaite de l’Espagne face au Chili dès le 22 mai, mais également les scores exacts des rencontres entre la Côte d’Ivoire et le Japon, ou l’Italie et l’Angleterre. Et si c’était à lui que les parieurs sportifs devaient faire confiance ?

The following two tabs change content below.

2 réflexions sur “ Insolite : qui sont les meilleurs animaux-devins du Mondial ? ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *