Centrafrique : voir la Coupe du monde, un parcours du combattant

En Centrafrique, pays dévasté par la guerre et l’insécurité, même regarder un match de la Coupe du monde relève de l’exploit. Témoignages d’Observateurs de France 24 à Bangui, mais aussi Bambari au centre et Ndélé au nord-est du pays.  / Photo prise à Bangui par Pacôme PabandjiCes dernières semaines, les rassemblements liés à la diffusion des matchs de la Coupe du monde de football ont posé des problèmes sécuritaires dans plusieurs pays. Au Kenya, les fans ont été invités à suivre les matchs depuis leur domicile après une double attaque contre des restaurants et des bars, faisant une soixantaine de morts le 16 juin 2014. Au Nigeria, adversaire de la France en huitièmes de finale, un attentat dans un centre commercial d’Abuja a tué 21 personnes deux heures avant le match Nigeria-Argentine, jeudi dernier.

En Centrafrique, la situation sécuritaire, à Bangui mais aussi dans certaines villes du centre et du Nord-Est empêche également beaucoup de fans de suivre les rencontres. Le premier ministre André Nzapayéké a même appelé mercredi ses compatriotes à respecter une trêve dans les violences intercommunautaires pour pouvoir suivre pleinement la compétition.

Cliquez sur ce lien pour lire les témoignages des différentes villes de Centrafrique !

 

motos bouarDes supporteurs à Bouar dans l’ouest du pays. Photo Toussaint Zoumaldé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *