Brésil-Allemagne : « Un séisme de magnitude 7.1 a terrassé les Auriverde ! »

ILS ONT DIT | 7-1 : la correction infligée mardi par l’Allemagne au Brésil risque de laisser une trace dans l’histoire du football auriverde. Pourtant, nos blogueurs sont unanimes : cette élimination était prévisible…

Carlos AMEVOR (Ghana)

« Bravo à l’Allemagne pour sa victoire écrasante ! Pour le Brésil, c’est un cauchemar et la déroute d’une équipe qui a connu son apogée et qui vit maintenant son déclin. Les hommes de Luiz Felipe Scolari me font croire que leur équipe s’est construite autour d’un ou deux joueurs et quand ces personnes sont absentes, les autres ne peuvent plus rien faire. Le Brésil a accumulé des carences dès le début de la compétition face à des adversaires naïfs et cette demi-finale n’a fait qu’exposer les limites de la Seleçao. »

Alexandre CAPRON (France)

« Blitzkrieg ! La « guerre éclair » s’est abattue sur le Brésil ce soir. Avant le match, je résumais le duel à deux oppositions de style : la rigueur et l’efficacité côté Allemagne, l’émotion côté Brésil. Je penchais clairement du côté de l’émotion, n’éprouvant rien de particulier pour le jeu allemand depuis le début de la compétition. Mais force est de constater que les Brésiliens se sont justement laissés submerger par cette émotion… Arborer dès l’hymne le maillot de Neymar, c’était avec le recul peut-être déjà le présage qu’on ne gagne pas les matchs grâce à l’émotion et la ferveur. »

Nelson DESHOMMES (Haïti)

« Un puissant séisme de magnitude 7.1 a terrassé le Brésil. En ce moment, on ne peut imaginer l’ampleur de cette catastrophe. La Seleçao a honteusement perdu sa Coupe du monde. Je savais que le Brésil n’avait pas une grande équipe. On avait l’impression que c’était Maradona qui les coachait… »

Pierre DUJOL (France)

« Quelle raclée ! Neymar qui portait son équipe sur ses épaules depuis le début du Mondial était l’arbre qui cachait la forêt ! Ce match a mis au grand jour les lacunes criantes des Brésiliens dans le jeu ! Et face à une équipe d’Allemagne rigoureuse et surtout efficace, il n’y a pas eu photo ! Scolari doit regretter d’avoir cru en cette équipe, d’une faiblesse ! Avec le recul, je suis content que la France soit sortie par la grande porte, cela me rassure vraiment sur leur niveau de jeu et pour l’avenir ! »

bandeau1braall

Stéphane HUËT (Île Maurice)

« La seule chose que j’avais bien pronostiquée pour ce soir, c’était le seizième but de Klose en Coupe du monde. Même si je voyais l’Allemagne passer et que le Brésil ne m’a jamais vraiment convaincu dans cette compétition, 7-1 c’est dur pour le pays hôte. Mais avec un milieu vraiment efficace et une défense si solide, le triomphe est logique. Je ne sais pas si une blessure et une suspension ont déstabilisé les Brésiliens, mais ils se sont cru dans un film américain type « Mighty Ducks » à brandir le maillot d’un absent lors de l’hymne national… S’ils voulaient vraiment nous émouvoir – puisqu’ils semblent vouloir jouer là-dessus – ils auraient dû jouer au foot, pas faire des simagrées mielleuses pareilles. Et Neymar aurait été nettement plus content. »

René Jackson NKOWA (Cameroun)

« Le Brésil est revenu à son vrai niveau ce soir. Les dernières prestations de cette équipe étaient un trompe-l’oeil. En dehors du match contre le Cameroun, le Brésil n’a jamais été maître des événements pendant cette Coupe du monde. Ils n’ont dû leur succès que grâce à Neymar et à leur enthousiasme. Neymar n’étant pas là, il ne pouvaient compter que sur l’enthousiasme. Mais quand ils sont mis en opposition, c’est un avantage un peu léger face à la science et la froideur allemandes. »

Fabio SANTANA (Brésil)

« Durant ce Mondial, le Brésil n’aura pas sorti une seule prestation convenable. Mardi, l’équipe a montré un  manque d’équilibre émotionnel et a perdu le match dès le premier but allemand. Scolari a trop traîné pour faire des changements. Les fragilités des Auriverde étaient connues, j’en avais déjà parlé : c’est la pire équipe brésilienne depuis ma naissance. C’est une humiliation pour tous les Brésiliens… »

Ulrich TADAJEU (Cameroun)

« Le Brésil n’a pas existé tout au long de ce match. Personnellement, je n’ai pas vu une équipe d’Allemagne assez forte. Elle a juste saisi les opportunités à savoir les défauts de l’adversaire : une défense médiocre et une équipe en manque de repère. Aucun capital physique, ni symbolique. On comprend in fine que le Brésil était dépendant de Neymar , et que jouer une Coupe du monde avec un avant-centre comme Fred qui n’est capable de marquer que contre le Cameroun, c’est inquiétant… »

bandeau2braall

Alexander Martinez, Bogota, Colombie

« Le Brésil voulait gagner la Coupe sans respecter son histoire ni son style de jeu. A l’inverse, pour moi,  l’Allemagne a démontré qu’elle n’a peur de personne et va gagner la finale. Depuis les début, on se disait que la finale pouvait clairement être Brésil VS Argentine, les rivaux éternels. Ils avaient promis de jouer la final à Rio pour décider qui est la meilleure équipe du monde, eux. Cette promesse n’est pas tenue, et aujourd’hui, la question est : les Brésiliens doivent appuyer l’Argentine, leur adversaire naturel, ou l’Allemagne, l’équipe qui leur a infligé la plus humiliante défaite de leur histoire ?

The following two tabs change content below.

3 réflexions sur “ Brésil-Allemagne : « Un séisme de magnitude 7.1 a terrassé les Auriverde ! » ”

  1. C’est honteux pour une grande équipe comme le Brésil. Mais c’est comme ça le football. Aujourd’hui c’est toi et demain l’autre. Mais le Brésil a été gravement poignardé, une de l’histoire du football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *