Cameroun : Fingon Tralala a le mal des Lions indomptables

J’ai commencé l’aventure « Mondobs » avec les copains et copines de cette plateforme, à qui j’ai proposé un billet musique. Je parlais du morceau de Maahlox le Vibeur intitulé Choupo Moting ne sort pas. Ce dernier annonçait une grande Coupe du monde pour les Lions avec un attaquant camerounais Choupo Moting tout feu, tout flamme. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le chanteur s’est un peu trompé… (Crédit photo : capture d’écran YouTube)

Le Mondial s’achève. Après l’avoir débuté ici par un billet musical, je conclus un mois et demi plus tard – et au grand regret des Camerounais – avec un autre billet musical. Cette fois, je vous propose une parodie que l’humoriste Fingon Tralala a réalisée pour revenir sur la mauvaise prestation des Lions indomptables au Brésil.

Fingon Tralala reprendici deux airs qui sont les plus chantée et dansés en ce moment au Cameroun. Il s’agit de Pala pala de Mani Bella qui a été pendant plus d’un mois n°1 au classement de Trace Africa, et de Fallait pas de Coco Argentée. L’humoriste camerounais en a fait un mélange, avec en premier la musique de Mani Bella suivie de celle de Coco Argentée.

« Ils nous ont embrouillés« 

Au début de la chanson, on peut entendre :

Ils sont finis, ils sont pala pala, ils sont traumatisés, ils nous ont embrouillés… les Lions sont énervants, ils donnent la tension, ils te nourrissent d’espoir, Te font même rêver… Les Lions sont méchants, pas gentils.

Après Mani Bella, sur un ton plutôt triste, Fingon Tralala reprend Coco Argentée :

Aujourd’hui, tout le monde doute de vous. Aujourd’hui, vous avez déçu l’Afrique. Aujourd’hui, vous bagarrez entre vous. Aujourd’hui, vous coudez l’adversaire. Aujourd’hui, vous demandez l’argent et après, vous n’assumez même pas. Fallait pas insister ooohhhh !!! Fallait respecter drapeau ooohhhh !!! (…) Maintenant, on a votre mal, mal, mal mal, je dis bien votre mal, mal, mal mal…

La débâcle des Lions aura donc poussé Fingon Tralala à leur dédier une parodie musicale de la sorte. Une belle traduction du désespoir qu’a suscité cette foireuse expédition brésilienne des Lions.

Plutôt qu’un constat, cette expérience interpelle la société camerounaise en général et les dirigeants en particulier sur la résolution des problèmes auxquels elle fait face. Il s’agit désormais d’accepter et de prendre en considération la critique dans la construction de notre Etat.

A bientôt ! Ce fut un plaisir.

►►► Pour retrouver tous les articles d’Ulrich Tadajeu, Mondoblogueur au Cameroun, cliquez ici.

 

 

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *