Samantan

GUINÉE : Quand on suit la Coupe du monde… à la radio !

A Labé, l’une des plus grandes villes de la Guinée située à environ 400km au nord de la capitale Conakry. Si on devait compter sur la télévision, on aurait déjà raté le Mondial. Alors, on l’écoute à la radio. 

Dans ce pays comme dans beaucoup d’autres d’Afrique, la desserte en courant électrique est un problème majeur ; Durant cette coupe du monde, 2014 qui se joue au Brésil et qui suscite beaucoup d’ambiance comme les précédentes, des matchs ont souvent lieu tard la nuit, ceux qui ont lieu avant 23 heures sont suivis dans le vidéos club avec le coût de 2000 GNF (20 centimes d’euro) le match.

Les matchs de la nuit sont suivis à domicile

Avec un fuseau horaire GMT-3, GMT-4… le décalage horaire ne nous permet pas de suivre certains matchs dans les vidéos clubs et donc on regarde ces matchs tardifs de la nuit dans nos domiciles respectifs. Ce n’est pas évident de suivre des matchs dans les lieux publics à des heures vraiment tardives comme à 1 heure du matin par exemple.

L’EDG (Electricité de Guinée) ne donne pas de courant pour pouvoir suivre ces matchs

L’entreprise chargée d’assurer la distribution du courant électrique, l’EDG (Electricité de Guinée) n’est assimilable à rien vu la très faible desserte de courant que nous avons malgré les sommes colossales (1 milliards de dollar selon le Premier Ministre) qui ont été investies dans ce domaine ces dernières années.

Comme le dénonçait un acteur de la vie politique même notre tour-tour (comme son nom l’indique, qui fait des tours entre les différents quartiers : quand tel quartier a du courant tel jour de 18h à 00h demain c’est sera le tour d’un autre quartier sur la même durée de temps),  nous avons perdu cela. Ici à Labé on pouvait faire plus de trois (3) jours sans avoir d’électricité, même si la desserte s’est un peu améliorée depuis la tombée des pluies.

Donc durant cette compétition on ne peut pas toujours suivre les matchs tardifs de la nuit à la télévision par manque de courant électrique. Et à défaut de la télé on se focalise sur la radio, et principalement sur RFI (Radio France Internationale) qui est la seule radio à diffuser les matchs.

RFI réapparait… au bon moment !

La Coupe du monde de football est un événement planétaire vue par plusieurs millions de télespectateurs simultanément. Pourtant, à Labé, en Guinée, c’est surtout à la radio que l’événement est suivi.

Tous les matchs des équipes africains qu’on ne peut pas regarder en direct à la télévision, nous pouvons donc les suivre en direct sur les antennes de RFI qui a recommencé à émettre sur FM, quelques jours avant le début du Mondial après une panne sur les émetteurs selon les autorités compétentes.

Espérons enfin que l’EDG pourra fournir de l’électricité durant le reste de la compétition pour qu’on puisse suivre nos matchs favoris à la télévision en direct à la télévision, et surtout pour les phases finales !