Côte d’Ivoire-Japon : au tour des Eléphants

Article : Côte d’Ivoire-Japon : au tour des Eléphants
13 juin 2014

Côte d’Ivoire-Japon : au tour des Eléphants

La fête du football Mondial a démarré depuis déjà trois jours, avec 32 nations réparties dans le monde entier, des centaines de joueurs et des milliards de supporteurs qui courent tous derrière une Coupe organisée cette année au Brésil. Si le Mondial n’a pas très bien commencé pour le Cameroun, premier représentant africain à fouler les pelouses brésiliennes, on espère une meilleure entrée en matière pour nos Eléphants ivoiriens. (Crédit photo : Zak Le Messager)

Vendredi, le Cameroun a plié devant le Mexique (0-1). Les Lions indomptables se sont couchés devant 11 Mexicains. Mais comme tout bon supporter, on dira que c’est le début de la compétition. Une victoire contre le Brésil et c’est dans la poche.

C’est maintenant à la Côte d’Ivoire de se lancer dans le grand ban du Mondial. Et à Abidjan, l’attente est énorme.

Comment crier quand la Côte d’Ivoire marquera un but à deux heures du matin ?

Ah sacré décalage horaire ! Certains pays supporters devront rester éveillés jusqu’à une heure du matin pour voir leur équipe évoluer. C’est vrai que pour les amoureux de basket, ce n’est pas  une nouveauté mais pour les footeux, si tard la nuit, comment pourra-t-on crier sans alerter le voisin quand Drogba marquera ? Mais cette fois, c’est à notre tour de faire les gardiens devant la télé, on ne s’en privera pas.

Seuelement aura-t-on le temps de crier? Ou du moins les joueurs nous laisseront-ils le temps de jubiler dans cette fraîcheur nocturne d’Abidjan ? Attention au Japon, contre lesquels les Eléphants rentreront en scène ce samedi 14 juin. 

« Le Japon ? Pas si difficile que ça…« 

« Le Japon, voyons, on peut les battre« , comme me le confiait un supporter dans un bar de la capitale ivoirienne :

« Ce n’est pas si difficile que ça. Drogba deux buts, Gervinho un but sur une passe de Yaya Toure et Kolo leur offrira un petit but pour l’honneur ».

Ah, sacré supporteur, si c’était aussi facile que ça. C’est vrai que le football draine du monde : les maquis et autre lieux habituels auront leurs clients.  On pourra aussi se contenter de la fraîcheur d’un salon par ces temps de pluies « immergentes« , en regardant les buts de nos pachydermes.

Et au cas où les choses tourneraient mal, je suis prévoyant, j’ai déjà mon prochain billet en brouillon. Le titre ? « Lamouchi : la défaite de trop« . Un supporter ne se refait pas…

Second tour et out !

Le second tour du Mondial, c’est l’objectif cette année  d’après notre sélectionneur. Pour lui, ce serait déjà pas mal que notre pays y parvienne.

Nous supporters, nous avons des rêves bien plus grands. D’autant que notre équipe a de quoi être motivée avec tous les millions – plus d’un demi-million d’euros pour le coach – qu’on leur a promis en cas de qualification pour les huitièmes de finale. C’est aussi le choix du sport dans nos pays. Quelque part, je comprends aisément les manifestations au Brésil.

En attendant, on compte sur nos joueurs pour nous faire vibrer. Parce que nous, nous serons là. A l’heure convenue. Allez les éléphants !

Partagez

Commentaires

Abukm
Répondre

Bon billet
En tous cas nous on est calé .
Allez les éléphants ! Allez les éléphants ! Allez les éléphants !