COLOMBIE : Du sang et des larmes… de joie

Article : COLOMBIE : Du sang et des larmes… de joie
20 juin 2014

COLOMBIE : Du sang et des larmes… de joie

En marge du 1er match de la Colombie dans ce Mondial 2014, on avait comptabilisé 9 morts à Bogota et 2 à Pereira, la ville où je réside. Difficile pour autant d’imputer directement la faute au football même si les célébrations de joie dans le pays donnent souvent lieu à trop de débordements… / Dans les rues de Pereira jeudi, photo Christophe Hulin

Aujourd’hui vendredi 20 juin, au lendemain de la victoire de la sélection nationale face à la Côte d’Ivoire (2-1), la presse colombienne fait les comptes. Mais pas comme en France où l’on distribue souvent une note à chaque joueur qui a bataillé ferme – ou non – sur le terrain. Non, ici, on recense aussi le nombre d’infractions, d’accidents de la route, d’affrontements, de blessés… et même de morts.

La plus triste nouvelle de ce lendemain de fête pour les Colombiens demeure sans doute cette information relayée par le journal El Espectador ce matin : une adolescente a trouvé la mort hier dans un quartier à Cali après avoir reçu une balle perdue en pleine tête, alors qu’elle rentrait plus tôt de l’école en raison du match qui se disputait en milieu de journée.

Plus de 500 policiers dispatchés à Pereira

A environ 3-4 heures  en voiture au Nord de Cali, à Pereira, le bilan est nettement moins lourd. Le quotidien La Tarde fait état d’une trentaine de bagarres et d’un blessé à l’arme blanche. Seulement une douzaine d’accidents de la route a été comptabilisé dans l’après-midi, ce qui est un moindre mal quand on voit la folie qui s’empare des rues, et des conducteurs !, lorsque l’équipe Colombienne remporte un match.

 

Lors de la rencontre Colombie-Côte d'Ivoire, les jeunes policiers colombiens veuillent au grain...
Lors de la rencontre Colombie-Côte d’Ivoire, les jeunes policiers colombiens veuillent au grain…

Dans la capitale du Risaralda, plus de 500 policiers auraient été dispatchés dans la ville pour veiller au grain lors de la rencontre Colombie-Côte d’Ivoire. Pour être honnête, j’ai du mal à imaginer comment ils pourraient maîtriser une foule en délire. Punir en cas d’infractions : oui. Prévenir un drame : pas sûr.

Des policiers colombiens qui peuvent punir en cas d'infractions. Mais qu'en est-il de la prévention ?
Des policiers colombiens qui peuvent punir en cas d’infractions. Mais qu’en est-il de la prévention ?

N’en oublions pas la joie des supporters colombiens

Mon objectif n’est pas ici de trouver un pendant négatif à un événement qui donne le sourire à des millions de Colombiens. Il suffit de voir la ferveur et l’enthousiasme de cette population pour comprendre que les incidents graves ou moins importants sont – comme souvent – causés par des minorités déplorables : des « brûlés du cerveau » en quête d’adrénaline, des ivrognes imbibés de rhum et tous ceux en général que le sport intéresse moins que la baston.

Les quelques photos prises hier sur l’Avenue de la Circunvalar à Pereira prouvent combien le football rassemble un peuple à qui l’Histoire n’a pas toujours fait de cadeaux…

 

Foule Match Colombie-Côte d'Ivoire

Famille Match Colombie-Côte d'Ivoire

Couple Match Colombie-Côte d'Ivoire

Amies Match Colombie-Côte d'Ivoire

Pour autant, il est difficile de se réfugier derrière les larmes de joie des supporters quand celles-ci peuvent aussi se transformer en larmes de chagrin pour des familles. L’euphorie collective prend ici tout son sens, comme on peut en juger à la fin de cette vidéo tournée hier :

 

MUNDIAL 2014 : AMBIENTE EN COLOMBIA (2) ! from Christophe Hulin on Vimeo.

 

A l’issue du match Colombie-Côte d’Ivoire, mon ami colombien Juan David me conseillait, ou m’ordonnait presque, de ne pas m’éloigner seul de son groupe avec mon appareil photo. L’excès d’alcool joue aussi beaucoup dans les dérives occasionnées à l’issue de ce type de rencontre et les réactions de certains deviennent donc imprévisibles.

Pour ma part, je continue de penser que ces célébrations gardent un esprit amical, fédérateur et bon enfant, comme en témoignent la farine et la mousse projetées sur les passants et les voitures en guise de démonstrations de joie. La Colombie est qualifiée en 8ème de finales et doit pouvoir compter sur ses supporters pour se dépasser dans ce Mondial 2014.

Supportrice Colombienne

 

Christophe Hulin, Observateur de France 24 en Colombie

 

Partagez

Commentaires