Les évangéliques brésiliens n’aiment pas la Coupe du monde

Le climat du mondial est très visible dans les villes brésiliennes / carioca plus
Le climat de tension autour du Mondial est très visible dans les villes brésiliennes (Crédit photo : Serge Katembera/ Carioca Plus)

Le football est, paraît-il la religion des temps modernes. Pas tout à fait si l’on en croit les dernières déclarations du « Bispo » Edir Macedo, pasteur-chef de la plus importante église évangélique du Brésil, qui appelle ses fidèles ouailles à boycotter la Coupe du monde.

« Si vous n’êtes pas avec moi, vous êtes contre moi », semble dire le « bon pasteur » qui recommande aux fidèles une période d’abstinence médiatique pendant un mois.

Un effort réclamé – comme par hasard – au mois de juin, alors que le Brésil sera totalement emporté par la vague émotionnelle de la #CopaDasCopas, la Coupe des coupes, selon la légende, qui bénéficie d’un hashtag créé par la présidente Dilma Roussef en personne.

Un pasteur… et un conflit d’intérêt

Dans une vidéo postée sur YouTube, le leader de la Igreja Universal de Deus, Edir Macedo appelle les Brésiliens à faire une retraite spirituelle « dans le but de se rapprocher du Seigneur ».

Ce que le pasteur occulte dans cet appel apparemment désintéressé, c’est la position de conflit d’intérêt dans laquelle il se trouve. En effet, Edir Macedo est le propriétaire du deuxième groupe de l’audiovisuel du pays, la Record, principal concurrent de la Rede Globo en matière d’audience.

Or le « bispo » Edir Macedo n’a pas réussi à acquérir les droits de diffusion de la Coupe du monde 2014, détenus par Globo. Par contre, les droits de retransmission des Jeux olympiques de Rio 2016 ont été rachetés par le réseau Record. Les deux prochaines éditions de la Coupe du monde, quant à elles, demeurent la chasse gardée de la Rede Globo.

 Les drapeaux brésiliens sont déjà de sortie

On se demande alors si le pasteur aura le même esprit d’abstinence dans deux ans lorsque sa chaîne de télévision sera directement impactée par son appel au boycott.

En entendant, dans les grandes capitales, l’omniprésence des drapeaux brésiliens annonce que l’engouement populaire autour de la Coupe du monde n’est pas affecté par les déclarations opportunistes du « bispo »

Serge KATEMBERA, Mondoblogueur congolais qui vit au Brésil

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.

3 réflexions sur « Les évangéliques brésiliens n’aiment pas la Coupe du monde »

  1. Serge, je voudrai bien te comprendre? Pourquoi as tu donné ce titre à ton article? Quand tu m’auras répondu je continuerai ma réflexion.

    1. Comme je t’ai dit , il s’agit d’un titre d’article avec tous les considérations: attirer l’attention du lecteur, jeu de mots, googlelisation des titres pour faciliter les recherches sur le moteur, etc.
      Sinon, ta réflexion? 😉

  2. Au pays du foot, appel très difficile, voire même impossible à tenir. Les gens se mobilisent déjà pour accompagner dans différents endroits, en famille ou avec des amis, collègues..et tout cela se fera, malgré les manifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *