Ghana : Pas de Mondial pour les travailleuses du sexe !

Supporters des Black Stars comme tous les Ghanéens, certaines travailleuses de sexe d’Accra sont furieuses  : elles n’ont pas été retenues dans la liste des 500 supporters  qui iront supporter l’équipe nationale au Brésil durant le Mondial 2014. (Crédit photo : Mohamed Nanabhay, Flickr/CC)

En levant le voile sur cette affaire, le leader des travailleuses de sexes, dame Maame Esi, a déclaré sur la radio Happy Fm à Accra qu’elles ont été laissées pour compte au moment où le pays se préparer à envoyer ses 500 supporters au Mondial 2014.

Pour soutenir les Black Stars au Brésil, les autorités sportives -ghanéennes par la voix du ministre des Sports, Elvis Afriyie Ankrah – ont révélé que le gouvernement allait envoyé 500 supporters au Brésil,  grâce à des donations de sponsors.

Mais la sélection des supporters telle que faite n’a pas favorisée les travailleuses de sexe qui se retrouvent de facto exclues du lot des heureux désignés qui rallieront le Brésil par avion à partir du 13 juin.

Prêtes à baisser leurs tarifs

Pour que le Ghana aille le plus loin possible dans cette compétition mondiale, les filles de joie ont mis sur la table leur spécialité : Maame Esi a ainsi fait savoir que ses collègues et elle auront beaucoup de choses « à offrir » aux joueurs et aux autres fans de l’équipe pour les divertir. Elles seraient ainsi prêtes a réduire leurs tarifs pour que tout le monde soit heureux.

Des filles dans une rue à Accra (Crédit photo : Happy)

Seront-elles entendues par les autorités sportives à quelques heures du départ des 500 supporters ghanéens pour le Brésil ? On attend de savoir.

Des supporters très politisés

Enfin, soulignons que sur les 500 supporters sélectionnés, le vice-ministre des Sports a révélé que la majorité des fans proviendra des supporters du National Democratic Congress (NDC), le parti au pouvoir au Ghana.

Après cette révélation, Joseph Yamin dit ne pas craindre que cette puisse lui coûter son poste ministériel. Le choix des supporters du NDC pour le Brésil est une manière de récompenser ceux qui sont battus à la base pour leur reconquête du pouvoir d’Etat en 2008 au Ghana.

Le vice-ministre ghanéen des Sports a par ailleurs rappelé qu’au Mondial 2006 en Allemagne, l’opposition NPP qui était à l’époque au pouvoir avait envoyé 250 de ses partisans pour aller supporter les Black Sparts.

Carlos AMEVOR, Mondoblogueur à Accra, au Ghana

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *