Belgique : supporter, oui, déborder, non!

Au terme de la victoire des Diables Rouges sur l’Algérie mardi, tout ne fut pas « rose » dans le royaume. En effet, aux scènes de liesse -très compréhensibles – vinrent se greffer des débordements,  avec le décès d’un supporter à Bruxelles. Dans plusieurs villes, l’affrontement entre fans des Diables et des Fennecs ont obligé les forces de l’ordre à revoir leur plan d’encadrement de la prochaine soirée et le match contre la Russie dimanche à 18 heures. (Crédit photo : Robert Génicot)

Déjà, bien avant le début de cette Coupe du Monde 2014, les autorités belges avaient pris des mesures afin d’interdire la vente d’alcool aux abords des écrans géants. Cette pratique fut respectée, sans doute, mais visiblement pas assez.

A Bruxelles, un homme d’une quarantaine d’années a fait le malin en escaladant une statue de la Bourse, et malheureusement fut déséquilibré avant de chuter tête première sur le sol. Transporté très vite à l’hôpital, il est décédé le lendemain matin décès. Par ailleurs, les forces de l’ordre ont dut s’interposer entre partisans belges et algériens.

Incidents à Charleroi, La Louvière et Nivelles, Liège…

Aux abords du stade du Heysel – enceinte mythique, marquée par le triste le souvenir de la finale de la Coupe  d’Europe des Champions 1984-1985 entre Liverpool et la Juventus avant laquelle 39 personnes furent tuées et 600 autres blessées – on enregistra aussi des « mouvements d’humeurs » entre supporters.Ce fut également le cas à Charleroi, à La Louvière et à Nivelles. Dans un autre endroit, à Hannut, un policier fut blessé. A Liège, les supporters belges, cette fois seuls, montèrent à l’assaut de bus des transports en commun, où se trouvaient des voyageurs tout à fait étrangers à la cause du football. Pas étonnant que des réunions de crise se soient tenues un peu partout, afin d’étudier la manière de stopper ce genre d’actions et de renforcer la sécurité lors du prochain match. Néanmoins, il faut bien souligner que les supporters russes seront bien moins nombreux que les Algériens. Par contre, l’alcool sera encore et toujours le centre d’intérêt de préoccupations des fans de foot.

Interdiction de vente d’alcool « fort » deux heures avant et après les matches

Parmi les mesures prisent par les autorités de la ville d’Hannut, celle d’interdire la vente d’alcool – principalement des spiritueux, whisky ou encore vodka – est la plus importante.

La bière est quant à elle épargnée par l’arrêté du bourgmestre (maire) de la cité. Si on ne peut pas vendre, personne n’interdit en revanche de venir équipé… Et on voit mal comment mettre en place une fouille de supporters, alors qu’il ne s’agit pas de stades, ni de salles, mais bien d’endroits ouverts, comme les places communales.

Pour la police fédérale, le souhait le plus cher n’est autre que la fête -car en somme la Coupe du monde doit être avant tout une fête – se passe dans une excellente ambiance, sans devoir contenir les débordements, et en respectant l’autre.

Espérons que la soirée de dimanche sera l’occasion de réellement faire s’amuser, avant, pendant et surtout après la rencontre Belgique-Russie.

Robert GENICOT, Mondoblogueur à Ostende, en Belgique

The following two tabs change content below.
Robert Genicot
Blogueur d'Europe, blogueur du Monde, curieux mais pas toujours d'accord avec cette Europe, ni ce Monde... Ostende, Belgique, je vous invite... Venez nombreux, vous ne serez pas déçus.

2 réflexions sur « Belgique : supporter, oui, déborder, non! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *