Dessin du jour : du pain et des jeux… brésiliens

Durant la compétition, notre Observateur italien, Jean Bruschini, croque au gré de ses inspirations les principaux événements de la Coupe du monde de football. Aujourd’hui, c’est la défaite historique du Brésil qui a inspiré Jean… Cliquez sur « lire la suite » pour voir ses dessins !

dessin jean luis Felipe

Lorsque je pense au match d’hier, il y a une expression qui me vient à l’esprit : Panem et circenses (locution latine : du pain et des jeux).

Petit rappel historique : ce fut Juvénal qui inventa ce système, où le mécanisme du pouvoir contrôlait la population. Littéralement, « Du pain et des jeux », c’ était la formule politique de distribution alimentaire-populaire : des bains publics, d’une part, les gladiateurs, les bêtes exotiques, courses de chars, compétitions sportives et des représentations théâtrales de l’autre côté. Un véritable puissant outil dans les mains des empereurs depuis 122 avant J.-C., pour contrôler et calmer la population avec les divertissements.

 

mosaico-gladiatori-valpolicella

Revenons à nos jours. Après la défaite sur le terrain, où l’Allemagne a gagné 7-1,  le pays est en dépression. A peine l’euphorie terminée, si brusquement et dramatiquement interrompue, que déjà s’ouvre la controverse sur les coûts économiques et sociaux de l’organisation de l’événement. À moyen terme, cela posera des problèmes en vue de la réélection de Dilma Rousseff l’automne prochain. En bref, bien plus qu’un tournoi de football.

"Ehtois", le signe que Neymar a popularisé
« Ehtois »  : un croisement du bras avec le coude est un signe que Neymar a popularisé pour signifier  » les Brésiliens ensemble « 

 

Je ne peux m’empêcher de penser que ces « jeux », dont le Brésil sort humilié par une impitoyable équipe adversaire, ont couté très cher : des favelas expulsées, des manifestations de protestation pour l’argent dépensé et gaspillé, des arrestations, l’armée déployée pour protéger les équipes, les restrictions sur les droits civils, des stades-cathédrales dans la jungle et… qui sait combien de corruption. La majorité de la population n’avait pas besoin du Mondial, elle prétendait autre chose, mais la victoire aurait bientôt fait oublier toutes les préoccupations accumulées. A présent, vu l’humiliation, ces soucis pourraient se propager même sur les Jeux olympiques de Rio 2016.

Quoi dire de l’équipe du pays dirigé par Angela Merkel ?

La presse allemande célèbre sa victoire, considérant l’événement à la même rigueur du débarquement de l’homme sur la lune.  Le peuple teutonique (pour l’instant) a eu sa portion de « pain et des jeux ».

 

Jean Bruschini – Observateur pour France 24 à Rome

►►►Pour retrouver tous les dessins et articles de Jean, cliquez ici.

The following two tabs change content below.
jeanbruschini
Auteur, Artiste et éditeur, vit à la campagne, à quelques kilomètres de Rome. L'écriture? Une profession et une passion. Sur Skype: Shemazay Né en Italie, il a vécu en France et au Canada

3 réflexions sur “ Dessin du jour : du pain et des jeux… brésiliens ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *