La Guinée n’est pas au Mondial… mais à Labé, on se prépare !

3 juin 2014

La Guinée n’est pas au Mondial… mais à Labé, on se prépare !

Un bar café-Sport_renouvelé le week end dernier_Labé_ Crédit photo : Sally Bilaly Sow
Un bar café-Sport renouvelé le week end dernier à Labé (Crédit photo : Sally Bilaly Sow)

Le Silly national de Guinée – nom de la sélection signifiant « L’éléphant national » – ne s’est pas qualifié pour la compétition la plus attendue au monde. Mais cette élimination n’a pas laissé les fans locaux de ballon rond indifférents, et les Guinéens ne vont pas boycotter la Coupe du monde. Loin de là.

Ce week-end, il suffisait de se balader à Labé, une ville du nord de la Guinée, pour constater l’effervescence qui commence à naître autour du Mondial brésilien.

Premiers à se mettre en jambe, les vidéo-clubs : avec leurs maigres moyens disponibles et dans des conditions peu reluisantes, ces derniers s’affairent pour refaire la peinture, confectionner des tables de fortune, ou repositionner les antennes paraboliques . Pas la peine de se soucier de  la climatisation, c’est une chose que ne nous vient pas à l’esprit avec le climat foutanien, surtout en cette saison pluvieuse…

Et les supporters dans tout ça ?

Dans toute la ville de Labé  – distante de plus 400 kilomètres de la capitale Conakry – les supporteurs se bousculent dans le marché pour acheter les maillots des équipes. Les prix varient de 30.000 à 35.000 francs Guinéens (soit 3,66 €). Aux abords, on discute de foot, et la cérémonie d’ouverture est sur toutes les lèvres. Avec des questions souvent très pertinentes : comment avoir le courant pour suivre toutes les rencontres ?

Dans un vidéo club à Dianyabhé le jour de la finale de la Ligue des Champions : Credit photo Sally Bilaly Sow
Dans un vidéo club à Dianyabhé le soir de la finale de la Ligue des Champions (Crédit photo Sally Bilaly Sow)

Combien doit-on débourser pour suivre un match ?

Cette question mérite d’être posée : en Guinée, pour voir un match, il faut dépenser au minimum 3.000 francs guinéens (0.3 €)  pour suivre une rencontre dans un vidéo-club. C’est ce que j’avais payé pour voir la finale de la Ligue des Champions. Alors à Labé, on entend en ce moment ce type de discussions : « Imagine si tu payes 3.000 francs pour chaque matchs toute la compétition, c’est  une somme colossale !», s’inquiète un supporteur du Brésil.

Dans mon pays qualifié de château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, on a l’habitude d’avoir le courant électrique en période hivernale. Je suis donc confiant que nos vœux seront exhaucés pour nous permettre de découvrir les visages des joueurs qui feront tout pour marquer la Coupe du monde de leurs empreintes.

La campagne publicitaire bat son plein

Une camionnette du groupe canal+ crédit photo :Sally Bilaly Sow
Une camionnette du groupe Canal + (Crédit photo :Sally Bilaly Sow)

Pour ceux qui ont un peu plus de moyens, les publicitaires ont pensé à vous : aux alentours du marché central de Labé, le groupe français Canal + fait de la publicité pour convaincre les téléspectateurs d’acheter ses bouquets. Si peu d’habitants à Labé pourront se le permettre niveau financier, il faut bien reconnaître que la musique qui sortait du camion montre qu’ils font tout pour attirer le chaland !

Sally Bilaly Sow, Observateur de France 24 à Labé, Guinée Conakry

Partagez

Commentaires