COSTA RICA : Le petit marteau qui casse les gros cailloux

Article : COSTA RICA : Le petit marteau qui casse les gros cailloux
21 juin 2014

COSTA RICA : Le petit marteau qui casse les gros cailloux

PENSEE DU JOUR | Le Costa Rica est l’équipe surprise de la Coupe du Monde Brésil 2014. Vainqueur de l’Uruguay lors de son premier match, ce pays qui n’a pas de grands noms dans le football a prouvé qu’iln’était pas arrivée à ce stade de la compétition par hasard. Après l’Uruguay (3-1), le petit marteau a assommé l’Italie (1-0). / Photo MadriCR Wikimedia commons.

Le piment d’une compétition comme la Coupe du Monde, ce sont les surprises. Et la grosse surprise de cette Coupe du Monde est la qualification du Costa Rica aux huitièmes de finales du Mondial 2014 en battant l’Italie ce 20 juin  par 1 à 0. Un but de Ruiz suffisant pour obliger l’Italie à cravacher dur contre l’Uruguay lors de la dernière sortie afin de se qualifier.

Pourtant, peu de parieurs ont misé sur cette équipe, absente de l’édition sud-africaine après son élimination par l’Uruguay en barrage. Cette qualification du Costa Rica, est la preuve que le football est en train de se niveler. Les équipes dites « petites », ont leur chance. Il s’agit juste de savoir s’organiser. Et c’est ce que semble avoir fait, le Costa Rica. Le petit marteau a fait mal. Très mal.

Une équipe prête tactiquement et mentalement

D’abord, cette formation a prouvé qu’elle était au top mentalement, tactiquement et aussi physiquement. Campbell, le joueur le plus connu de cette formation et ses coéquipiers ont prouvé qu’ils étaient préparés psychologiquement en battant l’Uruguay (3-1) alors qu’ils étaient menés au score (0-1). Tactiquement, le Costa Rica n’a pas failli en restant bien regroupé derrière mais aussi en mettant l’accent sur ses forces que sont la mobilité et la technicité de ses joueurs.

Le Costa Rica devra servir d’exemple pour les formations africaines incapables de rester concentrées pendant 90 minutes. Cette équipe a prouvé qu’une équipe n’a pas besoin d’avoir de grands noms pour battre les équipes  constituées de pléthore de stars.

Boukari Ouédraogo, Mondoblogueur à Ouagadougou, Burkina Faso

Partagez

Commentaires