Belgique : Origoal envoie les Diables rouges en huitièmes

Article : Belgique : Origoal envoie les Diables rouges en huitièmes
23 juin 2014

Belgique : Origoal envoie les Diables rouges en huitièmes

DIAPORAMA | La rencontre face à l’Algérie fut déjà difficile, celle contre la Russie dimanche dévoila encore un peu plus certaines lacunes des Diables Rouges. Grâce au jeune natif d’Ostende Divock Origi – devenu Origoal pour la circonstance – les joueurs de Marc Wilmots sont cependant parvenus à faire sauter le verrou russe en toute fin de partie. Une victoire sur le fil, suivie comme la précédente par la joie des milliers de supporters réunis sur l’hippodrome Wellington. (Crédit photo : Robert Génicot)

Le soleil rayonnait sur la ville balnéaire d’Ostance, et tout le monde pensait pouvoir assister à une bataille rangée, certes, mais à la portée des Diables.

Ce ne fut pas le cas : les Belges ont du attendre la 88e minute pour voir « enfin » le petit Origi – 19 ans – porter ses couleurs vers les huitièmes de finale. Parmi l’assistance du Wellington, peu de monde s’imaginait que Divock allait en claquer une afin de pouvoir poursuivre l’aventure brésilienne. Il l’a fait, et c’est bien ainsi.

Ambiance avant, pendant et après la rencontre

Avant ce dénouement sur le fil, la journée avait commencé dans l’ambiance brésilienne, avec danseuses et musique de circonstance. Ensuite, une fois le match débuté, le stress s’est installé, les mines se sont allongées.

Surtout qu’après le but salvateur, les quatre dernières minutes devenaient pratiquement insupportables pour des fans aux cœurs chancelants!

En fin de compte, l’important fut de prendre les trois points, et pour cela, rien à dire. Néanmoins, si la Corée du Sud jeudi prochain ne peut que décider de la place au sein du groupe H, il sera impératif de remporter aussi une victoire, car rencontrer l’Allemagne dans ces conditions de jeu pourrait signifier le retour à la maison au terme du second tour. Allez, on y croit, quand même !

►►► Pour retrouver tous les articles de Robert GENICOT, Mondoblogueur à Ostende, cliquez ici.

Partagez

Commentaires