Côte d’Ivoire : la défaite des Eléphants n’a pas fini de faire parler

Après leur débâcle au Mondial et malgré les excuses à la Nation du président de la FIF, l’aventure écourtée des footballeurs ivoiriens au Brésil continue de faire la une des quotidiens en kiosque à Abidjan. Deux principales interrogations sont au cœur des analyses que nous avons pu lire ici à là. La première est relative au maintien des joueurs qui forment la génération dorée Didier Drogba et Yaya Touré. La seconde concerne le sélectionneur qu’il faut à la tête de la future équipe nationale de football de la Côte d’Ivoire. (Crédit photo : Ailura, Wikimedia Commons)

Rien qu’à voir les 100 sélections de Didier Drogba et le nombre d’échecs de sa génération aux phases finales de la CAN, on se rend compte que les onze de Sabri Lamouchi au Brésil sont les mêmes qui écrivent l’histoire de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire depuis  près de 10 ans.

La sélection ivoirienne est donc vieillissante : les joueurs ont pris de l’âge. Les commentateurs du Mondial ont par moment ironisé sur ce détail. Des joueurs qui ont passé la trentaine avec le poids de nombreux matchs se sont retrouvés dans le groupe face à des jeunes dans la vingtaine plus frais. L’embonpoint de Kalou, le petit ventre pointu de Zokora, la fatigue de la 50ème minute de Gervinho… Autant de signes de joueurs fatigués qui ne tiennent plus sur le terrain.

Trouver des nouveaux talents… mais où ?

La moindre course avec des joueurs plus jeune s’achève par une fatigue qui pousse les joueurs ivoiriens à toujours développer un jeu dans leur moitié de terrain pour récupérer. Allons-nous continuer à évoluer au plan international avec des vieux os ? La logique voudrait que cette équipe soit remaniée avec de nouveaux talents mais d’où viendront-ils ?

Ils seront découverts de la même manière que l’a été Didier Drogba. Les talents ivoiriens, jeunes et encore frais ne manquent pas dans les championnats européens. Ils n’attendent qu’une seule occasion pour servir sous le drapeau : que les vieux acceptent de céder le fauteuil.

Capture d’écran de quelques quotidiens ivoiriens depuis la défaite face à la Grèce
Capture d’écran de quelques quotidiens ivoiriens depuis la défaite face à la Grèce

La question d’un nouvel entraîneur

Après le départ de Sabri Lamouchi, de nombreux ivoiriens se demandent qui sera le prochain sélectionneur des Eléphants footballeurs. Plusieurs portraits robots ont été dressés mais de tous, on retiendra qu’il faut à la tête de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire un homme qui sait s’imposer et qui impose la discipline.

Un homme qui aura le mérite de mettre fin à la guerre du brassard, à la guerre des célébrités des onze titulaires, à la pression des listes des compétitions majeures dictées par la Présidence et les barons de la FIF.

Un tel homme existe-t-il quelque part ? Difficile de répondre pour le moment mais une chose est sûre : il faut bien un nouveau sélectionneur à la Côte d’Ivoire et plus vite serait le mieux car les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations sont pour bientôt ! Des noms d’entraîneur circulent déjà. Sur les réseaux sociaux on se mobilise pour le retour de Zahui François pendant que les analystes sportifs font circuler les noms de Hervé Renard ou d’Evram Grant.

►►► Pour retrouver tous les articles de SUY Kahofi, Mondoblogueure t Observateur de France 24 à Abidjan, cliquez ici.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *