France-Nigeria : quand Abidjan confond football et Histoire

Lundi soir, Suy Kahofi a tenté de suivre le match France-Nigeria dans les maquis d’Abidjan. Problème : les discussions des supporters comme les commentaires des journalistes tournaient plus autour de la question du conolonialisme que de celle du football. Un vieux débat qui a eu le don d’agacer notre blogueur. (Crédit photo : fr.zil, Flickr/CC)

« Le football comme tous les sports est facteur d’unité entre les peuples » me disait mon professeur d’Éducation civique et moral en classe de cinquième.

J’aime bien croire en cette quasi-maxime lorsque je regarde un match de football parce qu’après la colère de la défaite, on finit toujours par apprécier la beauté du bon jeu et à saluer les efforts de celui qui remporte le trophée. La Côte d’Ivoire est éliminée certes, mais je sais que de nombreux férus du ballon rond continuent de sortir pour voir les matchs du Mondial dans les maquis et bars de la capitale ivoirienne. Je décide donc de sortir pour vivre l’ambiance France – Nigeria au Rex dans la commune de Cocody.

« Si le Nigeria pouvait les humilier…« 

Grande fut ma surprise lorsque je franchis les portes du lieu. Le débat n’est pas au football ici ! Certains sont sortis avec les drapeaux du Nigeria visiblement pour régler des vieux comptes avec la France. J’entends dire :

« Ceux-là [ndlr : les Français], ils m’énervent à mourir. Si le Nigéria pouvait les humilier je serais très heureux ! »

Et moi de me tourner et de demander au monsieur derrière moi la raison de cette colère d’avant match. « Tu viens d’arriver en Côte d’Ivoire ou bien ? Tu ne sais pas ce qu’ils ont fait ici ? », me demande mon interlocuteur. Je me tais pour éviter d’envenimer la situation. Je croyais qu’il s’agissait de la seule remarque déplacée en plein Mondial que j’allais entendre.

Pour éviter les embrouilles, j’entendais me taire face aux belles actions qu’elles soient françaises ou nigérianes et je décide de changer d’espace. Mais dans le maquis suivant, ce sont les commentaires du journaliste qui vont me couper toute envie de suivre le match.

« La victoire de l’Afrique sur la France« 

J’ai une sainte horreur des commentaires pana-fricanistes lorsqu’il s’agit de sport. « Je vous sais nombreux devant vos postes téléviseurs en Afrique« , et le journaliste de citer pêle-mêle dix capitales et villes africaines avant de conclure : « La victoire du Nigeria sur la France sera la victoire de l’Afrique ».

Les trente premières minutes du match ont été une véritable torture pour mes oreilles. Le journaliste me faisait revisiter mon cours d’histoire du cours élémentaire : colonisation, résistance, nationalisme, immigration, composition multiraciale de l’équipe de France… Ouf ! Peut-on parler de foot ?

Mais diantre qu’est-ce que les Africains ont à toujours remuer le passer quand une équipe africaine joue face à la France ? Excusez-moi mais je ne pense pas avoir vu Benzzma, Pogba, Evra et Giroud avec un casque colonial et une baïonnette. Ils avaient un maillot et des chaussures de sport comme les joueurs du Nigeria. Pour les quelques séquences du match que j’ai pu voir, il me semble bien que la domination a été nigériane sur la grande partie de la rencontre. La France a su profiter de ses occasions pour faire la différence. Je pensais pouvoir trouver un peu de répit sur les réseaux sociaux mais grande fut ma surprise lorsque je me connecte. Je tombe tout net sur ce commentaire :

fr_ng

Vous savez à présent pourquoi je ne suis pas resté devant le téléviseur pour suivre cette rencontre entre la France et le Nigeria. C’est pour éviter d’écouter les discours colonialistes des commentateurs africains… C’est du foot les gars, pas une reconquête de l’Afrique par la France ! Décevant… A la limite et je pense que c’est ce complexe de l’ex-colonisé face à l’ex-colonisateur qui donne à la France l’occasion de battre les équipes africaines. Arrêtons ce débat nauséabond !

Pour retrouver tous les articles de SUY Kahofi, Mondoblogueur et Observateur de France 24 à Abidjan, cliquez ici.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

10 réflexions sur « France-Nigeria : quand Abidjan confond football et Histoire »

  1. Ne soyez pas etonné , ce sont les pro-gbagbos qui ont ce genre de reactions.
    Meme leur propre pays ils ne supportent soit disant que c’est pas eux qui sont au pouvoir.
    Avec ce genre de comportement comment voulons nous avancer ? Si c’est comme les Français pensaient ils ne savent pas qu’ils n’aureint pas d’Africains en France.
    Degueux ce genre de reflexion.

    1. Peut-on par un simple commentaire définir le parti politique d’un homme ? Je ne sais pas mais peut être bien que vous avez vos raisons et surtout vos preuves…

  2. Ce n’est surprenant pour un rwandais. Vu l’histoire entre nos deux pays, ici les supporteurs de foot n’osent pas dire etre du cote de la France. Tu risque de devenir persona no gratta dans la societe. Quand il y a match des bleus je prefere la regarder chez moi. Vive le sport qui uni pas celui qui divise.

    1. Peut-être bien que le passé de la France s’invite aussi dans le sport mais doit-on se focaliser sur ce passé et oublier la beauté du football ? Comme disent les anglais that is the question ?

  3. Mon cher Diomande vous etes en train commetre la meme betise que ces individus,car on comprend que vous n’avez pas aimé le régime pro-gbagbo(que vous détestez meme jusqu’à présent au vu de vos déclarations)au meme titre que ces derniers qui à tour n’ont pas aimé la colonisation et par conséquent les français.

  4. Je ne supporterais jamais ses Francais bien que nos frere Africain joue pour cette merde responsable de genocide de guerre et de pauvrete en Afrique par contre je suis un grand supporteur de l Allemagne de tout les temps

    1. C’est votre choix….et je le respecte mais évitons de sortir le mot génocide parce que certains seraient tentés d’aller fouiller dans le passé de l’Allemagne.

  5. Je suis Africain, j’ai pour la premiere fois dans une coupe du monde voulu que la France gagne contre un pays Africain. La raison vous devez le savoir est que la France se debrouillera mieux que le Nigeria durant les 1/4 de finale. Aussi, que la France est une equipe Francophone, represent tout le monde (colonises). Donc le probleme de l »Africain je pense c’est de supporter une equipe avec le plus de noirs. Tu verai aussi que apres l’elimination des Africains, ils reviennent supporter la France.

  6. chacun est libre de spporter n importe quelle équipe ,moi personnellement ,j avais un coté nigeria parce que c est africain et un coté français prace que je suis en france .Et depuis tout petit mon équipe en europe était la france.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *