Belgique : maintenant tout est permis

Même si les Diables rouges ne furent pas au top pour les rencontres du premier tour, ce huitième de finale face aux Américains a permis au Monde du foot de reconnaître tout le bien que l’on pensait des hommes de Marc Wilmots. Certes, il fallu « encore » attendre de nombreuses minutes avant de savourer la délivrance, notamment à cause d’un portier américain, Tim Howard de grande classe : le portier d’Everton a été le grand responsable de l’angoisse des fans des Diables rouges. (Crédit photo : Robert Génicot)

L’aventure se poursuit donc vers un quart historique, puisque excepté 1986 et Mexico, jamais les Diables ne sont allés aussi loin dans cette compétition.

Avant le Mondial brésilien, pourtant, beaucoup prédisaient un bel avenir aux jeunes joueurs de la sélection « flamingo-wallone », et jusqu’à présent, même si tout ne fut pas parfait, ils gardent le cap et démontrent qu’ils peuvent aller plus avant encore.

Au tour des Argentins

Samedi prochain, à 18h (heure belge) tout est permis. A voir le match que nos futurs adversaires argentins ont disputé face à la Suisse, difficile de dire qu’ils représentent un obstacle vers les demis. En effet, les Helvètes ont tenu en échec Messi, et ont été bien prêts de passer à l’échelon supérieur.

Après cette courte victoire des Argentins – but de Di Maria sur une ouverture de Messi à la 118′, dans les prolongations – on se dit qu’il faudra venir prendre les « petits belges« . Cette expression n’a plus aucune raison d’être, lorsqu’on voit les équipes éliminées dès le premier tour, comme l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, et le Portugal, pour ne citer que les européens.

Go Belgium Go !

Oui, les supporters des Diables rouges ont le droit de rêver d’une demi-finale, contre les voisins des Pays-Bas, ou contre les surprenants Chiliens. Mais nous n’en sommes pas encore là, et comme le dirait l’entraineur Marc Wilmots :

 » Tu sais, on prend les match un à un. Pas la peine de se mettre la pression. Je sais ce que je fais, le scénario est dans ma tête. L’Argentine ? Une grande nation, mais on n’a pas peur. »

Après cela, que dire de plus… Go Belgium Go !

L’ambiance était encore une fois de mise à l’hippodrome Wellington d’Ostende, malgré un vent froid venant de la Mer du nord. Des supporters à demi-mot confiant, pour une fin de match euphorique, sanctionnant une nouvelle et précieuse victoire (la quatrième, dans cette Coupe du Monde), qui propulse les Diables rouges en quart de finale.

Pour retrouver tous les articles de Robert Génicot, Mondoblogueur à Ostende, en Belgique, cliquez ici.

The following two tabs change content below.
Robert Genicot
Blogueur d'Europe, blogueur du Monde, curieux mais pas toujours d'accord avec cette Europe, ni ce Monde... Ostende, Belgique, je vous invite... Venez nombreux, vous ne serez pas déçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *