« Il faut que le Brésil perde la petite finale »

Désormais la Seleção brésilienne n’a plus aucune chance de conquérir la Coupe du monde 2014. La troisième place est encore possible… mais selon notre Observateur brésilien à Natal, il faut que le Brésil perde. Voilà pourquoi. « Cette année, c’est nous qui devons finir dans le cercueil » explique notre Observateur. Photo Wikimedia Viniciusmc

Après le spectacle affligeant qu’a livré notre équipe à Belo Horizonte face aux Allemands que je n’imaginais même pas dans mes pires cauchemars, les Auriverdes doivent déjà se retrousser les manches pour la petite finale à Brasília dans 2 jours. Autour de moi, et malgré la déception, beaucoup de Brésiliens souhaitent conclure de meilleure façon la compétition. Mais moi, je ne suis pas d’accord avec cette analyse.

En cas de victoire du Brésil : « c’est pas mal non ? »

Au Brésil, nous avons l’habitude d’être influencé par une forte communication de la part des politiques ou même d’agences de communication qui essaient par tous les moyens de cacher ce qu’il ne faut pas montrer. Ici encore, j’observe depuis mardi, passée la déception et la colère de la défaite,  une sorte de tentative d’enfouir cette humiliation face à l’Allemagne.

Ma plus grand peur est que l’équipe brésilienne gagne ce dernier match, peu importe la manière, et que toute faiblesse soit immédiatement oubliée. En cas de victoire, la faiblesse de notre attaque et de notre milieu de terrain seraient relégués au second plan.  Il faut un vrai coup de balai dans cette équipe. Si nous gagnons, il n’est pas impossible que certains éléments de l’équipe, qui n’ont absolument rien montré en 2014 soient encore là en 2018 en Russie. Et pas seulement les joueurs, mais aussi des membres du staff technique ! Car l’argument sera : « quand même, nous avons terminé 3ème, c’est pas mal non ? »

En cas de défaite brésilienne : montrer au grand jour les faiblesses

Une défaite est, à mon sens, la meilleure option pour le Brésil aujourd’hui.Entre finir troisième ou quatrième, c’est quoi qu’il arrive bonnet blanc et blanc bonnet. Un dernier match catastrophique appuierai cependant là où ça fait mal, mais confirmerait une nouvelle fois les faiblesses de cette équipe face aux Pays-Bas, une équipe avec des joueurs de classe mondiale.

Longtemps nous avons été bernés par la victoire en Coupe des confédérations qui a masqué le manque de préparation de notre équipe pour cette Coupe du monde. La faiblesse mentale et la fragilité de cette équipe contre l’Allemagne ne doivent pas seulement apparaître comme un accident, mais comme un véritable état de fait.

ça peut paraître sarcastique, mais il faut en finir avec ces questions d’émotivité de la Seleçao. Que cette équipe perde son dernier match, et qu’on n’en parle plus. Et qu’on commence, dimanche, a préparer sur de nouvelles bases la conquête du titre Mondial en Russie en 2018.

Fabio Santana, Observateur de France 24 à Natal (Brésil).     

►►►Pour retrouver tous les articles de Fabio, cliquez ici !

The following two tabs change content below.
Santana
Salutations à tous! Je m'appelle Santana Fabio. Je suis brésilien. Je suis né à Recife, le chef-lieu de l'état du Pernambouc, au nord-est du Brésil. Actuellement, j'habite à Natal, le chef-lieu de l'état du Rio Grande do Norte. Je suis Ingénieur d'Halieutique. Je travaille au domaine de l'Aquiculture. Toutefois, je suis tout d'abord un passionné par la francophonie. Voilà !

11 réflexions sur “ « Il faut que le Brésil perde la petite finale » ”

  1. bien que le football brésilien n’est pas au meilleur niveau, seule la victoire demain contre les pays-bas poura apporter le sourir à toute une nation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *