Brésil : Natal s’inquiète de l’avenir de son stade

VIDEO | Selon la presse brésilienne, beaucoup de stades construits pour la Coupe du monde seront transformés en « Éléphants Blancs« . Autrement dit : ils ne serviront plus à rien. Notre blogueur Fabio Santana a demandé leur avis sur cette question aux supporters des trois clubs que compte la ville de Natal, au nord-est du pays. (Crédit photo : R. Lucena, Flickr/CC)

L’Arena des Dunas a une capacité d’environ 40. 000 personnes. La ville de Natal possède trois équipes de football professionnelles : ABC Futebol Clube, América Futebol Clube et Alecrim Futebol Clube.

Si ces équipes comptent un grand nombre de passionnés,  deux d’entre elles – ABC et Alecrim – possèdent déjà des stades propres. Enfin l’autre grand problème de Natal, c’est qu’à la différence de son voisin Recife, où les Brésiliens supportent Sport Recife, Santa Cruz ou Nautico, la grande partie des habitants de Natal soutiennent des équipes du sud-est du pays.

L’avis des supporters d’America, d’ABC et d’Alecrim

Les supporters João Silva (ABC), José Castro (Alecrim) et Gilberto Cavalcanti (América), ils pensent que l'Arena des Dunas survivra l'avenir. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les supporters João Silva (ABC), José Castro (Alecrim) et Gilberto Cavalcanti (América). Avis d’eux, le stade Arena des Dunas survivra à l’avenir. (Crédit photo: Fabio Santana).

J’ai pu écouter de l’opinion des supporters de trois équipes de Natal. João Silva est un fan du ABC. Pour lui, l’avenir du stade Arena des Dunas dépendra de l’accès du ABC à la première division du football brésilien, car le stade serait alors pein lors d’affrontements avec les équipes du sud-est.

José Castro (Alecrim) ne pense pas que le stade survivra seulement avec des matchs de football : il deviendrait rentable avec quelques spectacles et un Festival de musique.

Efnin, Geraldo Cavalcanti (America de Natal) ne s’attend pas à ce que le stade soit plein. Il pense cependant que l’Arena des Dunas sera toujours un belle carte postale pour la ville.

Vous pouvez retrouver ces trois avis dans la vidéo ci-dessous :

►►► Pour retrouver tous les articles de Fabio Santana, Observateur de France 24 à Natal (Brésil), cliquez ici.

The following two tabs change content below.
Santana
Salutations à tous! Je m'appelle Santana Fabio. Je suis brésilien. Je suis né à Recife, le chef-lieu de l'état du Pernambouc, au nord-est du Brésil. Actuellement, j'habite à Natal, le chef-lieu de l'état du Rio Grande do Norte. Je suis Ingénieur d'Halieutique. Je travaille au domaine de l'Aquiculture. Toutefois, je suis tout d'abord un passionné par la francophonie. Voilà !

4 réflexions sur “ Brésil : Natal s’inquiète de l’avenir de son stade ”

  1. Dommage pour les classes déshéritées qui auront besoin de plus d’écoles et d’hôpitaux, constructions qu’ils réclamaient à travers les manifestations.
    Cavalcanti a bien résumé la tragique destinée : « une simple carte postale. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *