Ulrich Tadajeu

Cameroun : Fingon Tralala a le mal des Lions indomptables

J’ai commencé l’aventure « Mondobs » avec les copains et copines de cette plateforme, à qui j’ai proposé un billet musique. Je parlais du morceau de Maahlox le Vibeur intitulé Choupo Moting ne sort pas. Ce dernier annonçait une grande Coupe du monde pour les Lions avec un attaquant camerounais Choupo Moting tout feu, tout flamme. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le chanteur s’est un peu trompé… (Crédit photo : capture d’écran YouTube)

Le Mondial s’achève. Après l’avoir débuté ici par un billet musical, je conclus un mois et demi plus tard – et au grand regret des Camerounais – avec un autre billet musical. Cette fois, je vous propose une parodie que l’humoriste Fingon Tralala a réalisée pour revenir sur la mauvaise prestation des Lions indomptables au Brésil.

https://www.youtube.com/watch?v=84Tj6cIKNKg

Fingon Tralala reprendici deux airs qui sont les plus chantée et dansés en ce moment au Cameroun. Il s’agit de Pala pala de Mani Bella qui a été pendant plus d’un mois n°1 au classement de Trace Africa, et de Fallait pas de Coco Argentée. L’humoriste camerounais en a fait un mélange, avec en premier la musique de Mani Bella suivie de celle de Coco Argentée.

« Ils nous ont embrouillés«

Au début de la chanson, on peut entendre :

Ils sont finis, ils sont pala pala, ils sont traumatisés, ils nous ont embrouillés… les Lions sont énervants, ils donnent la tension, ils te nourrissent d’espoir, Te font même rêver… Les Lions sont méchants, pas gentils.

Après Mani Bella, sur un ton plutôt triste, Fingon Tralala reprend Coco Argentée :

Aujourd’hui, tout le monde doute de vous. Aujourd’hui, vous avez déçu l’Afrique. Aujourd’hui, vous bagarrez entre vous. Aujourd’hui, vous coudez l’adversaire. Aujourd’hui, vous demandez l’argent et après, vous n’assumez même pas. Fallait pas insister ooohhhh !!! Fallait respecter drapeau ooohhhh !!! (…) Maintenant, on a votre mal, mal, mal mal, je dis bien votre mal, mal, mal mal…

La débâcle des Lions aura donc poussé Fingon Tralala à leur dédier une parodie musicale de la sorte. Une belle traduction du désespoir qu’a suscité cette foireuse expédition brésilienne des Lions.

Plutôt qu’un constat, cette expérience interpelle la société camerounaise en général et les dirigeants en particulier sur la résolution des problèmes auxquels elle fait face. Il s’agit désormais d’accepter et de prendre en considération la critique dans la construction de notre Etat.

A bientôt ! Ce fut un plaisir.

►►► Pour retrouver tous les articles d’Ulrich Tadajeu, Mondoblogueur au Cameroun, cliquez ici.

 

 


« Pourquoi l’Argentine va gagner cette Coupe du monde »

A deux jours de la finale, la victoire de l’Argentine est désormais évidente pour moi. Parce que le football n’est pas une science exacte, le Mondial sud-américain sacrera des Sud-Américains et Lionel Messi sera « inmessionante« .

S’il y’a une leçon que je retiens jusqu’ici de la Coupe du monde, c’est que le football n’est pas une science exacte. Les matchs se suivent sans se ressembler. Les pronostics restent des pronostics.

On a pu observer au premier tour l’élimination des équipes considérées comme favorites. C’est le cas avec les sorties prématurées de l’Espagne, de l’Italie et de l’Angleterre. Après la démonstration de l’Allemagne face au Portugal (4-0), les analystes prévoyaient des tsunamis successifs contre les équipes qui se présenteraient sur le chemin de la Nationalmannschaft. Mais cela a été tout le contraire jusqu’à ce que les coéquipiers de Thomas Müller rencontrent le Brésil. Un séisme de magnitude 7.1 s’est abattu sur la Seleçao.

C’est sûr que les uns et les autres vendent déjà très moins cher la peau de l’Argentine lors de cette finale. Mais ils doivent bien se rendre compte que le football n’est pas une science exacte. Lors de cette Coupe du monde, les matchs se suivent mais ne se ressemblent. La finale sera un tout autre match, au cours duquel l’Amérique appliquera une maxime qui est devenue une réalité lors des éditions de la Coupe du monde : l’Amérique aux Américains.

L’Amérique restera aux Américains

Depuis la première édition de la Coupe du monde en 1930, aucun pays européen n’a réussi à remporter une Coupe du monde organisée en Amérique du Sud. C’est toujours la loi du domicile qui règne.

L’Uruguay s’est imposée deux fois (1930 et 1950), le Brésil une fois (1962) et l’Argentine une fois également chez elle en 1978. Ce n’est pas aujourd’hui que cette tradition sera remise en cause. Même lorsqu’une Coupe du monde a été organisée en Amérique du Nord, elle est restée sur le continent. On se souvient de la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis, remportée par la Seleçao. La seule fois où l’Europe a conquis un trophée mondial hors de ses terres c’était en 2010, en Afrique du Sud. On comprend, passé colonial oblige, que l’Afrique est la « chasse gardée » de l’Europe. Mais l’Amérique reste aux Américains comme le disait James Monroe. C’est cette loi qui s’appliquera malheureusement dimanche au grand dam du pape Benoît XVI et de la chancelière Angela Merkel.

The Messi’s Time, ou l’heure du Messi « inmessionante« 

Depuis plus de 5 ans, Lionel Messi est le dieu du football. Du moins, il est le fils du Dieu, mais on sait que le père et le fils ne font qu’un. C’est son temps, le temps au cours duquel il nous montre tout ce qu’il a dans les tripes. Après avoir tout gagné avec son club, il est très motivé par l’envie de conclure cette belle page de son histoire avec une coupe du monde. Et je suis convaincu qu’il donnera tout pour aller chercher ce troisième sacre mondial pour son pays. Souvent critiqué pour ses prestations moins bonnes en équipe nationale par rapport au club, Lionel Messi aura à cœur de faire définitivement taire les critiques et d’envoyer Maradona au repos une fois pour toutes.

Il a sa carte à jouer. C’est le temps où la pulga assumera l’adjectif « inmesionante » qui existe à son sujet dans les dictionnaires espagnols. Selon le dictionnaire Santinallainmessionante signifie :

Calificativo referente a Messi, a su manera perfecta de jugar al fútbol, a su capacidad ilimitada de autosuperación. Dícese del mejor futbolista de todos los tiempos.

En français, inmessionante est un qualificatif qui fait référence à Lionel Messi, la manière parfaite de jouer au football, à sa capacité illimitée de se dépasser. Se dit du meilleur joueur de tous les temps.

Après tous les titres remportés en club, la pépite argentine sera tout simplement inmessionante pour son pays. Il va une fois encore se « dépasser » pour prouver aux indécis qu’il est le meilleur du siècle et pourquoi pas le « meilleur joueur de tous les temps ». Messi sera ce dimanche le meilleur dans le meilleur stade, le temple du football qu’est Maracana.

Un désir de vengeance

Il faut bien qu’il venge ses amis et collègues en club Neymar et Dani Alves qui ont reçu une correction de la Mannschaft. L’attaquant brésilien du FC Barcelone qui n’a pas pu jouer les demi-finales contre l’Allemagne à cause de sa blessure a affirmé lors de la conférence de presse le 10 juillet  qu’il « sera le premier supporter de Lionel Messi.«

J’imagine un peu la réponse de la vedette argentine : « Ne t’inquiète pas mon petit,  je serai à la hauteur de tes attentes et je vous vengerai face à l’Allemagne. »  Il sera aussi question pour l’Argentine de laver la correction de 2010. L’Allemagne avait donné une fessée aux coéquipiers de Lionel Messi en quart de finales du Mondial sud-africain. Score de la partie : 4-0.

Une victoire pour l’histoire

C’est un geste d’autorité et de transmission du pouvoir qui se mettra en œuvre ce dimanche. Vous me demanderez : « Est-ce que Messi est le seul joueur au stade pour jouer contre l’Argentine ?» Je répondrai que Messi est Messi, quand il veut que les choses changent, elles changent. C’est lui qui a le dernier mot. Vous rétorquerez « Mais pourquoi il n’a pas eu le dernier mot hier contre les Pays-Bas ? » Je vous dirai « Premièrement, vous êtes myopes, deuxièmement, comme Serge le disait les voies de Dieu sont impénétrables, celles de son fils le sont également étant donné que les deux ne font qu’un. »

Pour toutes ces raisons,  Messi rentrera avec cette Coupe du monde en Argentine.

►►► Pour retrouver tous les articles d’Ulrich Tadajeu, Mondoblogueur au Cameroun, cliquez ici.


Argentine-Allemagne : duel de papes… et de femmes !

La finale de cette Coupe du monde mettra aux prises deux équipes Argentine Vs Allemagne. Ce sera aussi un match entre deux prélats et surtout deux femmes d’État. Au final, qui des deux trinités obtiendra le Graal du football ? / Photomontage images Creative Commons

Au Vatican, Benoît XVI Vs François

D’abord entre l’ancien pape, désormais pape émérite Benoît XVI (l’Allemand) qui a démissionné de la fonction papale en février 2013 et son successeur François (l’Argentin) qui est souverain pontife depuis mars 2013. Au lendemain des demi-finales de cette Coupe du monde, le destin veut que ces deux prélats se rencontrent.

Il s’agit d’une finale essentiellement divine dans la mesure où le « fils de Dieu », le Messi Lionel est bel et bien impliqué. Il se dit d’ailleurs que c’est un complot entre le « fils de Dieu » et son père qui est à l’origine de la rencontre de ces trois entités.  Le père aurait prescrit au « Messi » de venir chercher ce que le football a de plus beau sur cette planète pour l’apporter au ciel. Or pour que ce trophée quitte la terre, il faut la bénédiction des gardiens du temple (les papes) qui plus est une union de bénédiction. Raison pour laquelle il a décidé de les rassembler… un dimanche !

La symbolique est là.  Mais seulement, pour que ces trophées puissent arriver auprès du Père, ils doivent passer par la confirmation du pape émérite, Benoît XVI. Le Messi va valider leur pouvoir et ils vont bénir le trophée pour que celui-ci puisse le rapporter en bonne et due forme au ciel. Mais, il sera également question de choisir qui des deux prélats accompagnera le « Sauveur » avec son trophée.  Pour le savoir, l’avis des femmes comptera.

 

CFK_y_Angela_Merkel_2Photo creative Commons Jor76

Angela Merkel Vs Chritina Kirchner

C’est également un rassemblement de deux femmes puissantes de ce monde. Pour que le trophée retourne au ciel, il faut l’aval des femmes. Ne dit-on pas souvent que le « Bon Dieu est une femme ? » Qui de Angela Merkel, chancelière allemande et de Christina Kirchner (présidente de l’Argentine) accompagnera le « fils de l’homme » remettre ce précieux sésame au père céleste?

Messi – François – Kirchner, la trinité gagnante

Si l’on s’en tient aux signes, c’est la trinité fils de Dieu (Messi) – François – Christina Kirchner qui devra se tirer d’affaire. Parce que Messi est Messi, c’est lui le fils de Dieu et ses voix sont insondables. Ensuite, il est le football et son père l’a envoyé pour qu’il soit au- dessus des Terriens. François, le pape, est un fan de football, il aime voir Messi jouer au ballon. Bien sûr Christina est belle et le père de Messi aime les  choses les plus belles.

C’est donc Messi qui conduira ses compatriotes au Graal du football dans cette finale qui se jouera à la fois sur le stade, au Vatican et surtout dans les lieux politiques. Il démontrera aux yeux du monde que, si depuis, il ne s’est pas manifesté en Coupe du monde, c’est juste parce que son heure n’avait pas encore sonné.  Maintenant que tout doit s’accomplir, il assumera sa mission historique : être le « Messi » du peuple argentin.

Et comme le disait ce commentateur argentin, lors d’Argentine-Iran :

« Nous avons le pape, et nous avons le Messi »

 

Ulrich Tadajeu, Mondoblogueur à Dschang, Cameroun

►►►Pour retrouver tous les articles d’Ulrich, cliquez ici !


« L’Europe, ma favorite pour les demi-finales »

Le dernier carré de la Coupe du monde 2014 est connu. Ce sera un affrontement entre l’Europe d’un côté et l’Amérique de l’autre. Ces deux continents restent encore les maitres du football sur la planète. Mais notre contributeur au Cameroun a déjà fait son choix.

Des absences préjudiciables

Dans la première rencontre, le Brésil, pays organisateur qui sera privé de son capitaine Thiago Silva suspendu et de son attaquant vedette Neymar, affrontera l’Allemagne de Manuel Neuer. Même si l’Allemagne part favorite compte tenu des atouts physiques et collectifs qu’elle dispose, le Brésil pourrait, en l’absence de ces deux joueurs, montrer que le football n’est pas une science exacte.

Par ailleurs, cette Coupe du monde nous apprend qu’en matière de football, les matchs peuvent se suivre sans se ressembler.  En plus des qualités physiques et collectives de la sélection allemande, les blessures des joueurs de l’Amérique peuvent causer un préjudice à leurs équipes. Neymar est par exemple celui qui porte l’équipe du Brésil depuis le début avec ses remontées de balles mais aussi avec ses buts.

De l’autre côté, l’Argentine affrontera mercredi les Pays-Bas. Ce sera en l’absence de Angel Di Maria. Le Madrilène qui a inscrit le but victorieux contre la Suisse en 8e de finale sur une offrande de Lionel Messi est un maillon essentiel dans l’attaque argentine. Blessé durant le match, il pourrait être forfait pour le reste du Mondial. Ce sera difficile pour l’Albiceleste de composer sans lui.

De l’espoir ?

Mais, des notes d’espoir existent pour l’Amérique. En effet, malgré l’absence de Neymar, il y a des joueurs comme Hulk ou encore Oscar qui peuvent jouer leur Coupe du monde en demi-finale. Comme Higuain contre la Belgique, ils peuvent être décisifs et marquer d’une empreinte particulière cette étape de la compétition. Par ailleurs, le Brésil s’est trouvé un buteur alternatif en la personne de David Luiz. Ce dernier peut refaire un coup de génie contre l’Allemagne.

Du côté argentin, il y a la Pulga, Lionel Messi. Ce «fils de Dieu » a été salué par Johan Cruyff cette semaine. Ce dernier estimait que « Grâce à Dieu, Messi existe. » Sur le stade, l’Argentin sera un plus symbolique mais aussi technique. En effet, il pourra attirer l’attention des joueurs adverses sur lui pour ouvrir la voie à ses coéquipiers. Par ailleurs, à travers ses touches de balles, il pourra soit donner des passes de caviar à Higuain qui s’est enfin réveillé de son sommeil brésilien ou alors augmenter son compteur de buts.  Mais il aura en face de lui un collectif très compact avec des individualités significatives comme Arjen Robben.

D’ores et déjà une lutte pour le meilleur joueur du monde 2014 ?

La lutte pour le Ballon d’or de cette Coupe du monde se fera selon moi entre ces deux joueurs (Lionel Messi et Arjen Robben). C’est à ce titre que leur demi-finale sera déterminante. En plus d’un ticket pour la finale, il y a ce ticket pour le titre de meilleur joueur qui est en jeu.

Je reste un grand supporter de l’Amérique même si l’Europe part favorite. Ainsi une confrontation Europe – Europe en finale est plus probable que, Amérique – Amérique.

Ulrich Tadajeu, Mondoblogueur à Dschang, Cameroun


Quand la débâcle du Cameroun s’invite aux examens académiques

L’élimination prématurée de l’équipe du Cameroun n’en finit pas de faire parler : après les sms etles moqueries sur internet contre Alexandre Song,  les Lions indomptables sont maintenant devenus une source d’inspiration pour les sujets d’examen.

Les Lions indomptables du Cameroun sont sortis par la petite porte de la Coupe du monde du Brésil. Pour se moquer de ces joueurs, plusieurs camerounais ont utilisé soit la musique, soit les images ou encore les sms envoyés via les téléphones mobiles. Comme l’a relevé Lilia dans son billet, ces messages avaient pour objet global une « moquerie envers les joueurs de l’équipe nationale ».

Ces messages ont fait leur entrée dans les amphis de l’Université de Dschang dans le cadre des examens de fin de second semestre. En effet, un enseignant du département des Lettres Etrangères Appliquées (LEA) de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) a donné comme sujet d’examen à ces étudiants l’énoncé suivant :

« si toi aussi tu veux que l’avion des lions indomptables atterrisse à l’extrême-nord pour que Boko Haram s’occupe d’eux, envoie « correction »  au 8219. La colère change avec orange. »

A la suite de cet énoncé, des questions ont été posées aux étudiants comme on peut le voir plus haut afin qu’ils répondent en prenant appui sur l’énoncé.

WP_20140701_0021

En guise de rappel, ce sujet est proposé dans le cadre du cours intitulé « Rhétorique et Stylistique » au niveau 1 du cycle licence. Il s’agit précisément de l’initiation à la stylistique. C’est dire combien la débâcle des lions indomptables du côté du Brésil ne cesse d’habiter les esprits au Cameroun ou point de s’inviter aux examens académiques. En tout cas, les évaluations changent avec la débâcle des lions indomptables.

Ulrich Tadajeu Kenfack, Mondoblogueur à Dschang, Cameroun

►►► Vous pouvez relire tous les billets de Ulrich en cliquant ici.


CAMEROUN : Un rap pour le geste d’Alexandre Song

MUSIQUE | En quelques jours, le coup de coude d’Alexandre Song à Mario Mandzukic lors du match Cameroun-Croatie est devenu une action virale, parodiée des dizaines de fois par des montages sur internet. A présent, le joueur à même sa chanson !

La fête de la musique c’était hier ! A cette occasion, le rappeur camerounais Maahlox vient de signer ce qui pourrait être le tube viral du mondial.

Quelques semaines après le titre #ChoupoMotingNeSortPas , le chanteur camerounais Maahlox Le Vibeur revient sur la scène avec un autre morceau qui a pour objet les lions indomptables. Intitulé « on va te Alexandre Song dans ton dos», ce titre a été fait après l’action de Alexandre Song sur Mandzukic lors du match contre la Croatie mercredi dernier. En effet, à la 40ème minute, le milieu camerounais a essayé de couder son adversaire par derrière.

Les images ont fait le tour de la planète. Certains internautes ont d’ailleurs parodié cette action en mettant un Alexandre Song Catcheur ou encore possédant une machette prêt à attaquer Mandzukic. D’où les premières phrases  de cette chanson « cours petit, cours petit,  sinon on va te Alexandre Song dans ton dos »

Dans cette musique, « on va te Alexandre Song » signifie tout simplement on va te couder », « on va te faire une bastonnade ». C’est la raison pour laquelle il utilise à diverses reprises et dans des contextes spécifiques.  Au sujet du détournement des deniers publics, le musicien dit « tu veux sonner les dos du pays et fuir, Popol va te Alexandre dans ton dos ». Popol c’est un sobriquet donné au président du Cameroun Paul Biya.

Le geste de Alexandre Song qui a circulé sur Twitter

Au sujet du geste de Assou Ekotto pendant le match contre la Croatie sur son coéquipier Moukandjo, Maahlox lance « si tu manques le respect à Assou Ekotto, il va te mettre un Alexandre Song dans ta face ». On se souvient que le latéral gauche camerounais avait donné un coup de tête à Moukandjo parce que ce dernier lui avait manqué du respect.

Il va jusqu’à s’interesser à l’actualité camerounaise marquée par le phénomène Boko Haram « Boko Haram c’est qui? Le B.I.R va les mettre un Alexandre Song dans les fesses ». Globalement, pour se retrouver dans la tanière des lions, selon Maahlox, il faut être un « Alexandre Song dans ta tête » c’est-à-dire  qu’il faut « être violent ».

Le musicien camerounais critique ainsi la violence qu’exprime le geste d’Alexandre Song dans le dos de Mandzukic. Il ne manque pas de  s’attaquer aux problèmes politiques notamment la corruption et le terrorisme qui sévit aux frontières du Cameroun. Il fustige également la mauvaise ambiance dans la tanière des Lions manifestée par le geste de Assou Ekotto qui a « Alexandre Song dans la face de Moukandjo ».

Un musicien très réactif. Rappelons que le milieu de terrain camerounais Alexandre Song a présenté ses excuses à la planète football, à ses coéquipiers et surtout aux fans hier vendredi 20 Juin avant la conférence de presse donnée par Volke Finke en compagnie de Jean II Makoun au au stade Kleber Andrade de Vitoria.

En attendant, celui qui ne supporte pas les lions indomptables lundi contre le Brésil, je vais le « Alexandre Song dans son dos !!!»

Ulrich Tadajeu, Mondoblogueur à Dschang (Cameroun)