Nos meilleurs souvenirs du Mondial

Pendant un mois et demi, ils vous ont fait vivre le Mondial depuis le Brésil, le Cameroun, la France, la Colombie, etc. Maintenant que la compétition est terminée, il est l’heure pour nos contributeurs de vous faire partager le souvenir qu’ils garderont de cette Coupe du monde au Brésil.

Alexandre CAPRON (France)

« Le plus grand moment de cette Coupe du monde a été sans aucune contestation le match que j’ai vécu avec la communauté iranienne de Paris. C’était incroyable de voir tous ces gens, souvent réfugiés politiques, souvent opposés politiquement, souvent critiques vis-à-vis de leur pays, se réunir l’espace d’un match. Pendant 89 minutes ils ont retourné le Café Oz de Paris jusqu’au but à l’arraché de Messi. C’était un moment magique. Mon moment de 2014. »

Stéphane HUËT (Île Maurice/Népal)

« Mon plus grand moment a été la finale, que j’ai suivie à Katmandou. Dans un bar bondé, j’étais avec un ami coincé contre un mur. On est resté debout pendant plus de deux heures. Le match était intéressant pour qu’on tienne. Mais surtout, il y avait une ambiance électriquement dingue dans le bar. Ils et elles criaient « Argentina » ou « Germany » sans se fatiguer. À la fin, ceux qui portaient le maillot argentin ont félicité les fans de l’Allemagne par une accolade et un grand sourire. »

Josiane KOUAGHEU (Cameroun)

« Comme toute bonne spectatrice à la fin d’une représentation, je me demande est-ce l’acte ou le geste des acteurs qui m’a le plus impressionnée. Le premier tour, les huitièmes de finale, les quarts, les demi-finales ou la finale ? Difficile de choisir. Mais dans ma tête, des images reviennent. Celles de mon équipe nationale surtout, les Lions indomptables du Cameroun. Je revois le premier match contre le Mexique. Moi, supportrice fidèle, fan incontestable des Lions, avec tout mon espoir. Une première mi-temps galvanisante. Jusqu’à ce petit but mexicain… Et l’incertitude teintée d’une petite espérance envahit mon horizon. Deuxième match contre la Croatie. Et là, mon rêve se brise. Sur le terrain, les Lions, pourtant rois de la forêt, n’impressionnent pas. Ne font même pas peur à un gardien en mal d’actions. La fin de la rencontre est synonyme de fin de l’aventure pour toute une nation. Je revois le regard de maman, cette amoureuse du ballon rond et des Lions, pleins d’incertitudes : « Qui dois-je encore supporter ? Dois-je encore voir des matchs ? » Le troisième match aura été synonyme de fin des fins, avec une sortie sans honneur… »

Abdelkrim MEKFOULDJI (Algérie)

« La qualification de l’Algérie pour les huitièmes reste le meilleur souvenir de ce Mondial : je ne suis pas prêt d’oublier la marée humaine dans les rues de Blida la nuit du 26 juin, après le nul obtenu contre la Russie, synonyme de qualification. La plus grosse surprise par contre, c’est le mémorable 7-1 infligé par l’Allemagne, difficile vainqueur de l’Algérie après les prolongations (2-1), contre le pays organisateur, le Brésil, pays du football. »

Pierrick de MOREL (France)

« Le but de Paul Pogba face au Nigeria restera pour moi comme l’un des grands moments de ce Mondial. D’une tête, le milieu de terrain permettait aux Bleus de s’extraire du piège nigérian et de s’ouvrir la porte des quarts de finale, confirmant du même coup que les fantômes de Knysna étaient bel et bien relégués au rang de mauvais souvenirs. De manière général, Deschamps a rendu au maillot tricolore ses lettres de noblesse, et cette Coupe du monde brésilienne devrait servir de base pour construire l’avenir, avec l’Euro 2016 en ligne de mire… »

Fabio SANTANA (Brésil)

« Mon meilleur souvenir de ce Mondial aura sans aucun doute été le Festival du Ghana au Brésil. J’ai pu connaître une nouvelle culture, le tout en faisant la fête avec les supporters africains. J’ai également beaucoup aimé les échanges avec mes amis algériens. Enfin, ma participation à ce blog a été l’un des meilleurs moments de ma vie. Merci à tous de m’avoir suivi durant cet événement ! »

Ulrich TADAJEU (Cameroun)

« Mon meilleur souvenir du Mondial ? L’aventure autour de ce blog, qui aura été formidable. Faire vie avec des personnes venant d’horizons divers autour d’une passion, le football : voilà la grande leçon que je retiens de cette Coupe du monde. Commenter les matchs, faire des billets, faire de nouvelles connaissances, découvrir les talents de sorcier du grand solo. C’était tout simplement extraordinaire. »

Kpénahi TRAORE (Burkina Faso/France)

« Pour moi, le moment le plus marquant pour ce Mondial, c’est le match Brésil-Mexique qui a révélé aux yeux du monde le gardien mexicain Ochoa, qui par la même occasion a eu ses deux jours de gloire. Cela a été le match de souffrance pour Neymar qui a perdu presque tous ses duels face à ce magnifique portier. On a pu ainsi voir le portier mexicain détourné sous toutes les formes par les internautes. Pour moi, ce fut un beau moment. »

►►► Et vous, quel a été votre moment préféré de cette Coupe du monde ? N’hésitez pas à nous le faire partager dans les commentaires !

The following two tabs change content below.

5 réflexions sur “ Nos meilleurs souvenirs du Mondial ”

  1. Le grand moment pour moi de ce mundial, c’est le changement stratégique et spectaculaire du gardien hollandais a la fin de la rencontre lors de la demie finale. Incroyable!

  2. Pour ma part, j’ai été au terme de cette CDM, fort surprise de la sortie  »précoce » de l’Espagne par la petite porte (elle qui a longtemps régné en maitre sur le trône footballistique) d’une part et d’autre part, de la récurrence des gestes d’anti-jeu des joueurs dont ceux du Cameroun mon pays.

    fort heureusement on assisté à une belle finale et encore bravo à la Manschaft qui mérite indiscutablement ce trophée.

  3. Deux choses m’ont marqué dans ce mondial, c’est l’élimination de l’Espagne vainqueur sortant de la coupe du monde et la défaite du Brésil face à l’Allemagne par un score fleuve de 1 but contre 7. C’était deux événements auxquels on aurait donné des probabilités très très faibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *